Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 00:49

parvis_les_actes_lyon_2010_mai_2011.jpgLes Actes du Rassemblement de Lyon en novembre 2010, à l'initiative de la Fédération des réseaux du Parvis ont été publiés par cette fédération en hors série de sa revue et en partenariat avec les Editions Golias et Témoignage chrétien, au prix de 9 euros.

 

Présentation sur le site de Témoignage chrétien :

 

"Dieu dans les quêtes spirituelles de nos contemporains", "Spiritualité avec ou sans Dieu?" , "Pour aujourd'hui, quel Dieu?" , "Le christianisme et les fondements de la vie commune"... retrouvez dans les 70 pages de ce hors série de la Revue du Parvis, les interventions, les échanges et les questionnements issus du Rassemblement de Lyon qui a réuni plus de 500 personnes pendant trois jours au mois de novembre 2010. Avec les interventions de Lytta Basset, Gabriel Ringlet, Raphaël Picon, Denis Pelletier, Guillaume Gamblin, Luc Chatel ...  

Repost 0
Published by présentantion de Témoignage chrétien - dans PARVIS (France)
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 17:18

Organisées par La Fédération des réseaux du parvis, les Journées d’été : "Poulancre 2011" auront lieu du jeudi 14 juillet 2011 à 14h. au dimanche 17 juillet à 14h.Accueil : Association Culturelle de Boquen à Poulancre d’en bas St Mayeux (Côtes d’Armor, Bretagne).

 

Ces journées d’été ont pour but de favoriser la rencontre, les échanges… S’informer sur les problèmes posés dans une région… Réfléchir, créer, se détendre, méditer…Vous êtes invités en famille. La prise en charge des enfants sera organisée. Il y aura:

- des conférences, des tables rondes sur l’évolution de l’agriculture : quelle agriculture, quelle terre pour demain ?.C’est quoi un sol ? les engrais, les pesticides ? Les questions qui touchent l’humain…

 - Des ateliers créatifs, réflexifs…

 - Des randonnées, des visites de sites, d’exploitations…

 - Des soirées musicales, de poésie…

 - Un temps spirituel créatif.


 Chacun est invité à apporter un peu de terre de chez lui (dans un bocal…) pour que le mélange des terres devienne une terre créatrice de vie pour l’humain de demain.


Vous pouvez être hébergés à Poulancre, sur place ( 22 lits – chambres à 2 lits, 3 lits et « boxes »). Vous pouvez camper sur place. A Crampoisic distant de 4 km (58 lits : 7 chambres à 2 lits, 7 chambres à 3 lits, 1 chambre à 4 lits, 3 chambres à 6 lits, 1 chambre à 1 lit). Il y aura une navette. A proximité il y a des hôtels à St Gilles Vieux Marché (22520), à Mur de Bretagne (22530).

Repost 0
Published by Fédération des réseaux du parvis - dans PARVIS (France)
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 18:44

« Croyants en Liberté , pour une Eglise du dialogue », basé en Moselle, invite à son Forum de printemps lequel sera animé par Jean-Marie Kohler, chercheur en anthropologie culturelle et sociale Cette rencontre se déroulera le samedi 7 mai 2011 au Foyer Ste Constance, à Metz (16, Rue Gabriel Pierné) de 9 h à 17 h, sur le thème « Rendre l’évangile au monde ». Pour contact : Georges Heichelbech, adresse électronique ( lien). " Croyants en liberté " est membre de la Fédération des réseaux du Parvis (voir notre rubrique).

 

kohler_site.jpg

le site de Jean-Marie Kohler : Recherche plurielle, avec un parcours sociologique et des perspectives théologiques

 

« Rendre l’évangile au monde » par Jean-Marie Kohler ( lien)
 
Se libérer de la religion


C’est l’évangile qui est notre première passion. Et non pas l’Église en tant qu’institution socio-politique qui, trop souvent, se soucie plus de sa survie que de sa vocation à témoigner de l’évangile. Mais cela ne doit pas faire oublier que c’est malgré tout par l’Église que le message évangélique nous a été transmis, et il n’existe peut-être pas d’autres canaux pour continuer à le transmettre. Humaine et divine Église, entre Vendredi saint et Pâques... Dans les faits, l’évangile a été accaparé par les institutions ecclésiastiques. Elles ont voulu s’approprier cette source d’eau vive pour en contrôler le cours, se mesurant au souffle et au feu de l’Esprit pour les diriger. Pourquoi et comment une telle chose a-t-elle été osée, et avec quelles conséquences ? Institution sociale, l’Église s’est très tôt alliée aux puissants pour servir sa propre gloire sous couvert de la gloire de Dieu, et ce péché originel la poursuit. Pour rendre aujourd’hui l’évangile au monde, il faut le libérer de la religion qui l’a travesti. L’avenir de Dieu parmi les hommes ne se joue pas dans les sanctuaires et moyennant des rites, ni dans les facultés de théologie. Il se joue dans la splendeur et la boue du monde, dans la jubilation et la détresse des coeurs qui aiment et haïssent, dans l’enfantement, la mort et le désir d’infini. Et ce parmi toutes les nations, toutes les cultures et toutes les religions.


Pour une foi engagée


Mille fois trahies, les béatitudes et les paraboles n’ont jamais été oubliées. Dans le passé, une multitude de croyants se sont voués corps et âme, comme François d’Assise, à aimer et à servir leurs semblables et leur Dieu. Les temps modernes ont vu se lever Albert Schweitzer, Martin Luther King, Helder Camara, Oscar Romero, mère Teresa, l’abbé Pierre, soeur Emmanuelle, et d’innombrables inconnus passionnés d’évangile dans l’Église et hors d’elle. D’abord s’impose la lutte pour la justice et la paix. La marchandisation mondialisée des productions et des relations humaines menace à brève échéance l’existence de l’homme et celle de l’humanité. La tyrannie des plaisirs instaurée au profit du marché et les terribles frustrations qui s’en suivent sont mortels. Face à la cupidité, au mensonge et à la violence qu’engendre l’ultra-libéralisme, les bonnes volontés doivent partout se mobiliser d’urgence.


Toutes les religions prêchent la bienveillance et le respect de la création, mais le message d’amour apporté par Jésus peut apparaître comme le plus simple et le plus exigeant par sa radicalité et son universalité, comme le plus subversif. Dégagés du dogmatisme qui les rapetisse, les mystères de l’Incarnation et de la Trinité développés ultérieurement par le christianisme contribuent à leur manière à éclairer la voie qui mène l’homme vers Dieu.


Dans un cadre renouvelé


Si l’Église voyait avec les yeux du monde le spectacle qu’elle donne au lieu d’exiger que le monde la voie avec les yeux de la foi, elle en serait consternée. Prisonnière d’usages rituels et mondains obsolètes, péremptoire au plan doctrinal et dure dans ses jugements, ne conformant pas ses pratiques à ses enseignements, intéressée et liée par des alliances douteuses, gouvernée par une gérontocratie machiste attachée à un centralisme bureaucratique, etc.


La foi chrétienne n’est pas un savoir ou un legs cultuel qu’il suffirait de conserver et de reproduire, un « dépôt sacré » confié à un corps sacerdotal surplombant le monde. Son inculturation dans les réalités contemporaines est non seulement la première condition de son audibilité, mais la condition incontournable de sa crédibilité, de sa vérité aux yeux des hommes. La fidélité à la foi ne demeure qu’en se renouvelant.


Loin de se réduire aux structures et aux représentations qu’elle a héritées de l’histoire, l’Église n’existe pour les hommes et pour Dieu que là où se vit l’évangile. Sans doute lui faudra-t-il, pour renaître, emprunter des formes et des appellations inédites. Ce n’est pas la continuité apostolique et le droit canon, ni même quelque orthodoxie que ce soit, qui la constitue. C’est l’amour et le service des hommes auquel le Christ s’est identifié.

 

ajout du 3 juin 2011 : voir la version définitive de ce texte sur le site de l'auteur (lien)

Repost 0
Published by Jean-Marie Kohler - dans PARVIS (France)
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:40

parvis_revue_48_decembre_2010.jpeg

Repost 0
Published by Fédération des réseaux du Parvis - dans PARVIS (France)
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:28

En plus de sa revue trimestrielle, la Fédération des réseaux du Parvis publie également une "Lettre" qui se fait l'écho des activités de ses divers membres. Voici la dernière "Lettre", en date de février 2011 :

 

lettre_parvis_7_fevrier_2011.jpeg

Repost 0
Published by Fédération des réseaux du Parvis - dans PARVIS (France)
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 16:56

La Fédération des réseaux du Parvis, à laquelle participent les chrétiens unitariens, publie, avec le soutien de Temps Présent, une revue trimestrielle qui se fait l'écho des activités des associations membres et qui traite de sujets liés aux engagements temporels face aux grands enjeux du monde contemporain.

 

revue_parvis.jpeg

 

La revue trimestrielle (soit 4 numéros par an) + une "Lettre" se faisant l'écho des activités des associations membres = 20 euros (et 15 euros pour les petits budgets). L'abonnement est de 28 euros en y ajoutant le hors série annuel (il sera considéré de soutien si l'abonné verse plus de 28 euros). Indiquez si vous appartenez à une association de la Fédération.


Règlement à l'ordre de " Temps présent - Parvis ", 68 rue de Babylone, 75007 Paris. Banque de Neuflize OBC-IBAN FR76 3078 8001 0010 0067 1910 196 - BIC NSMBFRPPXXX. Par virement, veuillez prendre contact.

Repost 0
Published by Fédération des réseaux du Parvis - dans PARVIS (France)
commenter cet article
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 10:26

La Fédération des réseaux du Parvis, de par ses statuts, organise chaque année une assemblée générale, souvent le dernier week-end du mois de novembre. Entre deux AG, les délégués des associations-membres sont invités à participer à des conseils d'administration (2 ou 3 par an) et le bureau élu en AG tient lui-aussi des réunions. Afin de faciliter les échanges et la convivialité, les AG sont souvent précédés par des rassemblements ; ce qui prend tout un week-end à partir du vendredi soir ou encore met à profit un week-end prolongé à l'occasion d'un jour férié. Des Journées d'été misent sur la disponibilité des familles durant la période estivale. A la dernière AG de Lyon, il a été envisagé que les Rassemblements et les Journées d'été se fassent tous les 3 ans. L'organisation de ces rencontres s'appuie sur le réseau d'associations locales qui existe au sein de la Fédération.


AG et Rassemblements annuels

 

1999 – Paris, 6 février, assemblée générale constitutive au siège de Temps présent, 68 rue de Babylone ; puis le 27 novembre, une première assemblée générale tenue au quartier de la Bastille.

2000 - Paris, *** novembre, AG au quartier de la Bastille.

2001 – île Berder dans le golfe du Morbihan, 1er et 2 décembre, Rassemblement et AG organisés avec l'aide de Chrétiens et libres en Morbihan (CELEM).
2002 – Draveil (région parisienne), 27-28 novembre, Rassemblement et AG
2003 – Aix-en-Provence, 22-23 novembre, Rassemblement et AG organisés avec l'aide du Café Courant d’Air (Marseille)
2004 – Draveil (région parisienne), 27-28 novembre, Rassemblement et AG ;
2005 – Bordeaux, 26 et 27 novembre, Rassemblement et AG organisés à Artigues avec l'aide de Chrétiens sans frontière Gironde (CSFG)
2006 – Paris, 25-26 novembre, Rassemblement et AG organisés à la Mission évangélique populaire de Grenelle avec l'aide deThéolib, association d'inspiration protestante libérale.
2007 – Saint-Dié, 24 et 25 novembre, Rassemblement et AG organisés avec l'aide de Jonas-Vosges
2008 – Rouen, Journées d’été organisées les 11-14 juillet, sur le thème de l’Eau vive, organisées avec l'aide de l'association Point 1. Saint Jacut, près de Saint-Malo, 25 et 26 novembre, AG organisée avec l'aide de l'Association culturelle de Boquen ;
2009 – Strasbourg, 28-29 novembre, AG organisée avec l'aide de Jonas-Alsace au centre Saint-Thomas
2010 – Lyon, Rassemblement les 11-12 novembre et AG le 13, organisés avec l'aide du groupe Rhône-Alpes au Domaine Lyon Saint-Joseph à Sainte-Foy-lès-Lyon
2011 – Poulancre (à proximité de Loudéac, en Côtes d'Amor), Journées d’été, 14-17 juillet, organisées avec la collaboration de l’Association culturelle de Boquen sur le thème de la terre ; Angers, AG les 19-20 novembre

2012 - Saint-Chamond près de Saint-Etienne, AG les 30 novembre - 2 décembre (à la Maison Notre-Dame l'Hermitage)

2013 - dans la région de Lille, AG et rencontre du vendredi 29 novembre au dimanche 1er décembre

 

Jean-Claude-Barbier--Parvis--AG-de-Bordeaux--nov.-2005.jpegJean-Claude Barbier, délégué des chrétiens unitariens (AFCU) au Rassemblement du Parvis à Bordeaux en novembre 2005, donnant des informations sur le réseau européen des protestants libéraux (European liberal protestant network ELPN, lien) dans le cadre d'un atelier.

 

dates repères

- Concile Vatican II, 11 octobre 19628 décembre 1965

- "Mai 68", dimanche de Pentecôte, 2 juin 1968 à Paris, célébration eucharistique non autorisée où il y eut 70 participants catholiques et protestants ; voir entre autres l’article de Ouest-France du mercredi 5 juin 1968, reproduit par la Correspondance unitarienne n° 39, janvier 2005 et mis en ligne sur le site de Profils de libertés ( lien).
 - Publication de l’encyclique « Humanae Vitae » sur le mariage et la régulation des naissances, par Paul VI le 25 juillet 1968 ; elle déçoit les milieux catholiques progressistes.
- Destitution de Mgr Gaillot de l’évêché d’Evreux le 13 janvier 1995 (il y était depuis 1982) ; il est nommé évêque in partibus de Partenia. De nombreux groupes locaux se constituent en France et en Belgique.
- Le Mouvement International IMWAC « Nous Sommes Église » (lien) est né a Rome en 1996 de l’union d’initiatives nationales qui promouvaient dans leurs pays respectifs la campagne de signatures pour la réforme structurelle de l’Église, campagne initiée en Autriche sous le nom de Kirchenvolks-Begehren (Requête du peuple ecclésial). Ce texte, la « Requête internationale du peuple chrétien » (1995) pour l’égalité entre tous les croyants (femmes et hommes, laïcs et clercs), une attitude positive sur la sexualité et exigeante sur la justice sociale et économique, a suscité en France, en 1996, la formation de l’association Nous sommes aussi l’Eglise (NSAE) (lien).

 

Pour en savoir plus, voir sur ce site les autres articles de notre dossier "Parvis (France)" ( lien)

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - dans PARVIS (France)
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 12:50

par Jean-Claude Barbier, chrétien unitarien

 

Lancée en février 1999, la Fédération des réseaux du parvis réunit à ce jour une cinquantaine de mouvements (lien) dont la plupart sont apparus pour défendre les acquis de Vatican II et, pour d'autres, suite au traumatisme de 1995 que vécurent les chrétiens dit « de Gauche » lors de l’éviction de Mgr Jacques Gaillot de son siège épiscopal d’Evreux. Elle réunit à la fois des catholiques réformateurs qui espèrent changer leur Eglise sur la lancée de Vatican II, mais aussi des catholiques qui, en quelque sorte, ont pris le large et n’entendent plus obéir à une hiérarchie qu’ils estiment dépassée par les enjeux modernes.
 
Elle se trouve donc à cheval sur une frontière qui passe entre les catholiques encore pratiquants et ceux qui se positionnent désormais en dehors de l’institution, qui ont pris leur indépendance – tout en conservant bien entendu leur foi chrétienne. Même si l’évolution des dernières années, notamment avec le règne pontifical de Benoît XVI, a renforcé le camps de ceux qui n’attendent plus rien de leur hiérarchie, la Fédération n’a pas vocation à créer une dissidence catholique : elle réunit à la fois des catholiques du dedans et des catholiques du dehors ; c’est donc « et » et non pas « ou ».


Soucieux avant tout d’engagement social au nom de l’altruisme évangélique, ces mouvements n’accordent plus d’importance à la dogmatique de leur Eglise. Signe des temps, aucun ne s’intitule « catholique », tous préférant des identités plus larges : « chrétiens », « croyants », « Eglise », « Fraternité », « Evangile », « Parole », « Liberté », etc. Pour tous, c’est chrétiens d’abord et la fidélité à l’Evangile, la « Bonne nouvelle » annoncée à tous les hommes sans exception par Jésus. C’est donc tout naturellement que cette Fédération s’est engagée dans une post confessionnalité * et a accepté en ses rangs des associations d’inspiration protestante : Théolib (depuis 2005) et Expérience et Théologie (en 2010), ainsi que les chrétiens unitariens (l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens, AFCU, depuis 2006)*.


* Sur le christianisme post-confessionnel, voir notre article mis en ligne sur le site Profils de libertés, le 20 janvier 2005, dans la rubrique " Chroniques " ( lien), texte par ailleurs reproduit sur le site du Réseau européen des protestants libéraux ELPN, celui des Croyants len liberté Sarthe et dans le mensuel genevois Le Protestant  (" mensuel roman fondé en 1831 "), n° 3, mars 2005, p. 6.
  

* voir la rubrique "Parvis (France)" sur le site de l’AFCU ( lien).


Ce positionnement post-confessionnel fut fort bien expliqué dès 1999 par Jean Huez, responsable de Croyants en liberté Sarthe, dans un article intitulé « Catholiques réformateurs », dans un paragraphe intitulé précisément : "Foi chrétienne" plutôt que "foi catholique" ou "foi protestante".


« Beaucoup d’entre nous assument mal leur héritage et leur appartenance catholique. C’est parfaitement compréhensible, tant le malaise est profond par rapport au discours et à la pratique dominant dans notre Eglise. Aussi préférons nous mettre en avant notre christianisme. Et nous n’avons pas tort car notre foi ne va pas à une Eglise particulière, mais à Jésus, le Christ.
A l’inverse, nos amis protestants, beaucoup moins complexés que nous vis à vis de leurs propres Eglises, revendiquent souvent d’abord un protestantisme dont ils sont fiers, avant même leur christianisme. Nous pouvons comprendre ce souci de ne pas être confondus avec une Eglise hégémonique à laquelle ils ne veulent pas être assimilés. Mais parfois nous sommes agacés quand cette affirmation protestante est tellement forte qu’elle occulte presque le plus important : cette foi en Jésus, le Christ.
Nous n’avons donc pas tort de dire d’abord notre foi chrétienne, avant notre appartenance à une Eglise particulière ».


Tout récemment, dans un texte préparatif au Rassemblement de Lyon pour les 11-12 novembre 2010, Cécile Entremont, présidente de la Fédération, dans un article intitulé « Qui sommes-nous ? », mets volontiers en avant, elle aussi, cette diversité confessionnelle :

 

« Catholiques d’ouverture, protestants libéraux, unitariens, nous sommes de 7 à 10 000 chrétiens - au sein de cinquante associations françaises - regroupés depuis dix ans par les Réseaux du Parvis. Si certains de ces chrétiens critiques oeuvrent encore dans les Eglises instituées, beaucoup ont pris leurs distances par rapport à l’appareil « disciplinaire-dogmatique » et pour la majorité ils se rassemblent « hors les murs » pour vivre, dire et célébrer l’Evangile ensemble, de façon nouvelle. ».


Lors de ce Rassemblement de Lyon, le compagnonnage protestant a été notable, tant au niveau du comité de parrainage avec Roger Parmentier, pasteur protestant, fondateur du mouvement Actualisation de la Bible et auteur de nombreux ouvrages ( lien) et James Woody, pasteur de l’Eglise réformée de France (ERF) à l’Oratoire du Louvre et président d’Evangile et Liberté (lien), qu'au niveau des conférenciers : Raphaël Picon, doyen de la Faculté libre de théologie protestante de Paris et rédacteur en chef de la revue Evangile et Liberté (conférence-débat « Pour aujourd’hui, quel Dieu ? », du vendredi 12 novembre) et Lytta Basset, philosophe et théologienne, doyenne de la Faculté de théologie de l’université de Neuchâtel, en Suisse (conférence débat « Dieu dans les quêtes spirituelles de nos contemporains », du jeudi 11 novembre).

 

jean_charles_sikner_lyon_2010_devant_affiche_PB140796.JPGJean-Charles Sikner (photo), président de l’AFCU, et Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d’administration de cette même association, ont participé à l’Assemblée générale et au Conseil d’administration de la Fédération qui se sont tenus le samedi 13 novembre à Sainte-Foy-lès-Lyon, dans la foulée du Rassemblement.


Il s’ensuit que la Fédération est porteuse de propositions de réformes qui valent pour l’Eglise catholique, mais aussi pour toute Eglise : un engagement dans le monde à la lumière de l’évangile et selon la dynamique de Vatican II et de la théologie de la libération qui a toute sa faveur, une promotion du laïcat et une non discrimination des femmes et des homosexuels, un mode de fonctionnement démocratique au sein des communautés, une ouverture aux autres religions, etc.

 

En cela, la Fédération, si elle ne peut en aucun cas être accusée de dissidence, n’en est pas moins vecteur d’un catholicisme alternatif *


* pour cette notion d'alternativité, voir notre article du 19 janvier 2010 dans les Actualités unitariennes « Pourquoi pas un catholicisme alternatif ? » (lien)

 

Il s’ensuit qu’il lui faut poser des jalons pour un christianisme du XXIème siècle (d’où le « message d’espérance » proclamé à la sortie du Rassemblement de Lyon, lien) et mettre au point des outils les plus efficaces possibles : un site (1), des publications (2), des rencontres (3), un soutien à des groupes thématiques (4), etc.


domaine_lyon_saint_joseph_tenture.JPG(1) le site même de la Fédération (en période de rodage,  lien), mais aussi celui – bien documenté – de Nous sommes aussi l’Eglise (NSAE,  lien), celui très engagé socialement et politiquement de « Parthenia 2000 » édité par le prêtre spiritain Gérard Warenghem ( lien), et bien sûr le site des chrétiens unitariens avec sa rubrique concernant le Parvis ( lien) et nos Actualités unitariennes ( lien) avec plusieurs de ses rubriques : « catholiques libres en action », « les chrétiens se rassemblent », « communautés religieuses en débat », « épîtres d’aujourd’hui », « paroles d’évêque », « vies de prêtres », « à contre courant, la page des prophètes », « la Contre Réforme », « vive l’inter-convictionnel », « interfaith « , etc.

 

(2) Une revue trimestrielle « Les réseaux du Parvis », deux « Lettres » par an, des hors séries


(3) Une assemblée générale annuelle (en principe le dernier week-end du mois de novembre) et deux conseils d’administration par an, regroupant les représentants des associations membres pour le fonctionnement statutaire de la Fédération ; mais aussi des « Journées d’été" sur des thèmes inspirant qui invitent à une approche multiple (déjà en juillet 2008 à Rouen sur le thème de l’eau ; en projet pour juillet 2011 et en Bretagne : sur le thème de la terre) et des « Rassemblements » comme celui qui vient d’avoir lieu avec succès à Sainte-Foy-lès-Lyon, environ tous les 3 ans.


(4) déjà en place : un Observatoire chrétien de la laïcité  OCL, et un groupe « international » ; lancées en novembre 2010 : un groupe « Evangile et société » afin de mieux mobiliser les associations qui sont engagées dans le monde, et un groupe « inter fois » ou « inter spiritualités » afin d’ouvrir les catholiques aux autres fois religieuses.

 

photo : tenture dans l'espace accueil du Domaine Saint-Joseph à Sainte-Foy-lès-Lyon où s'est déroulé le Rassemblement de novembre 2010

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans PARVIS (France)
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 11:18

Suite au Rassemblement organisé à Lyon les 11 et 12 novembre (lien), la Fédération des réseaux du parvis, qui réunit une cinquantaine de mouvements, pour la plupart catholiques mais aussi d'autres mouvements chrétiens dont l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - AFCU (lien), vient de publier un "message d'espérance" :

 

logo-GR-Parvis.JPGIl ne suffit plus de se préoccuper du devenir des Eglises, il faut donc prioritairement  :

• Examiner l’évolution du monde auquel est destiné le message évangélique

• Se lever pour lutter contre l’iniquité et la violence inhérentes à cette évolution technique et marchande qui ruine les valeurs constitutives de l’Humanité et met à mal la planète

• S’engager dans des lieux de solidarité, de désobéissance et de propositions alternatives

• Remettre le monde à l’endroit en donnant la parole aux exclus

• Laisser les prophètes prophétiser et porter à la lumière ce qui est en train de naître.

 

Oui, pour nous le message libérateur de l’Evangile est nécessaire au monde : il ne peut plus être porté par voie d’autorité. C’est le temps pour tous, hommes et femmes, d’en être pleinement responsables dans nos sociétés sécularisées.

 

C’est donc le temps de donner plein essor à nos communautés héritières de Vatican II, pour y vivre le partage authentique de la Parole, des célébrations tissées de nos expériences, et le travail d’actualisation du Message : Une Eglise Autre est possible ! C’est le temps aussi de renforcer publiquement nos réseaux d’humanisme :

Un autre monde est possible ! Le temps vient d’envisager l’avenir avec la force et la jeunesse de l’Esprit, Souffle d’Amour et de Vie, qui recrée le monde.

 

Ces Journées ont réuni pas moins de 500 participants au Domaine Lyon Saint-Joseph (les locaux de l'ancien Grand séminaire) à Sainte-Foy-lès-Lyon. Le succès de ce rassemblement a été d'une telle ampleur que les inscriptions de dernière minute ont dû être refusées en dépit de l'installation d'un vaste chapiteau (voir photos ci dessous). C'est un total de 700 personnes qui ont finalement manifesté leur intérêt pour cette rencontre.


domaine_lyon_saint_joseph_PB140779.JPG

domaine lyon saint joseph chapiteau PB140833

le démontage du chapiteau le dimanche matin 14 novembre après la manifestation

(photo Jean-Claude Barbier)

Repost 0
Published by Fédération des réseaux des parvis - dans PARVIS (France)
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 17:09

La Fédération des réseaux des Parvis vient de publier un hors-série (n° 23, premier semestre 2010) sur "Les sociétés civiles émergentes en Afrqiue noire".


parvis_afrique.jpgOctobre 2009, les associations de la coalition Publiez Ce Que Vous Payez – France, se retrouvent au Secours Catholique, avec Marou Amadou et Ali Idrissa, tous deux membres de la coalition PCQVP – Niger. Marou a été arrêté et incarcéré le 10 août pour les positions qu'il avait prises en tant que Président du Fusad sur le coup d'Etat constitutionnel. Il a été mis en liberté provisoire après cinq semaines d'incarcération et vient quelques jours en France et en Belgique. C'est l'opportunité pour nous de rencontrer ces deux militants.

Je suis allé à cette rencontre avec camescope et appareil photo. Mais en les entendant et en comprenant ce qui se passe au Niger, je me dis : « Vaut mieux ne pas sortir mes appareils. Mettre Marou et Ali sur Internet, c’est les exposer un peu plus ». Je leur pose tout de même la question : « Il vaut mieux éviter les photos et les interviews sur internet ? ».

Mais, surprise : « Non, au contraire. Vous pouvez filmer, faire connaitre notre combat. Nous voulons vivre. Nous n’avons pas peur. Nous voulons une meilleure répartition des richesses, nous voulons un peu plus de démocratie. Pourquoi avoir peur ? Nous ne pouvons pas vivre dans la peur. Soutenez nous. » (Gérard Warenghem)

SOMMAIRE

Avant propos, par Gérard Warenghem / Le point de vue de Maria Joao Sande Lemos / Introduction, par Florence Ssereo
La société civile en Afrique prend de plus en plus de consistance : 1. En Angola, par Bernard Duchène ; 2. En Cote d’Ivoire, avec Patrick NGouan ; 3. Le Raja, par Gérard Warenghem
La société civile dans le collimateur des politiques …  : 1. Publiez Ce Que Vous Payez : Mission / La coalition PCQVP France / Le Secours Catholique et la bonne gestion, par Pierre Colmant / La protection des militants, par Michel Roy / Les coalitions PCQVP en Afrique - 2. L’ACAT : L’ACAT France et la FIACAT / Agir avec l’ACAT, en France / Le flocon de neige
Annexes : Société civile et synode africain / Les sociétés civiles émergentes en Afrique et les nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) /  Vous avez dit RESEAU
Conclusion, par Henrik Lindell

En vente (6 euros 50) chez Gérard Warenghem, 30 rue Lhomond, 75005 Paris ; et  à Temps présent 68 rue de Babylone 75007 Paris (frais de port : 1,67 euros)

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - dans PARVIS (France)
commenter cet article