Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 07:47
undefinedRumi (1207-1273), paroles adaptées et musique de Lynn Adair Ungar (1963), reproduit dans " Uni-Worship : a song and service book " édité par Richard Boeke, p. 20 ; traduit en français par Jean-Claude Barbier, janvier 08.


Come, come, whoever you are, 
wanderer, worshiper, lover of leaving. 
Ours is no caravan of despair. 
Come, yet again come.

Venez, venez, qui que vous soyez, 
vagabonds, dévots, amants des adieux. 
Notre caravane n’est pas celle du désespoir.
Venez, venez encore une fois.


Repost 0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 07:42

rose--amitie-entente-sur-Over-blog-copie-1.jpgpar Carolyn McDade (1935), publié en 1976 par Surtsey Publications Co ; reproduit dans " Uni-Worship : a song and service book " édité par Richard Boeke, p. 14 ; traduit en français par Jean-Claude Barbier, janvier 08.



Come, sing a song with me (ter), 
that I might know your mind.
And I’ll bring you hope when hope is hard to find,
And I’ll bring a song of love and a rose in the winter time.

Venez et chantez une chanson avec moi (ter),
que je puisse connaître vos sentiments.
Et je vous apporterai l'espoir lorsque l'espérance est dure à trouver,
Et puis j'apporterai une chanson d'amour et une rose en temps d'hiver.

Come, dream a dream with me (ter)
Come, walk in rain with me (ter)
Come, share a rose with me (ter)

Venez et faites un rêve avec moi (ter)
Venez et marchez sous la pluie avec moi (ter)
Venez et partagez une rose avec moi (ter)

Repost 0
Published by Carolyne McDade - dans nos chants et prières
commenter cet article
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 07:29
undefinedpar Carolyn McDade (1935), publié en 1981 par l’auteur ; reproduit dans " Uni-Worship : a song and service book " édité par Richard Boeke, p. 15 ; Chanté par la chorale de l’Eglise unitarienne All Souls (Washington), 2005 ; traduit par Jean-Claude Barbier, janvier 08.

C. McDade écrivit cet hymne en un moment de frustration, lorsque toutes les voix individuelles et les organisations pensaient que rien de bon n’arriverait en ce monde. Elle dit alors : "je n’ai pas écrit ce chant … j’ai seulement prié pour qu’il vienne"  / In a moment of frustration that with all the protests and organizing things didn’t seem to get any better in the world. She says " I didn’t write the song … I prayed it into being ".

Spirit of Life, come into me.
Sing in my heart all the stirrings of compassion.
Blow in the wind, rise in the sea ;
Move in the hand, giving life the shape of justice.
Roots hold me close, wings set me free ;
Spirit of Life, come to me, come to me

Esprit de Vie, viens en moi.
Chante en mon cœur en y attisant la compassion.
Par coups de vent, par mer qui se dresse,
Par œuvre des mains, redonnes vie à la Justice.
Les racines m’enserrent, mais les ailes me rendent libre.
Esprit de Vie, viens vers moi, viens vers moi.
Repost 0
Published by Caroline McDade - dans nos chants et prières
commenter cet article
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 07:05

undefinedpar le Dr. Norbert F. Capek ; publié dans " Singing the Living Tradition " (Chantons la tradition vivante), the Unitarian Universalist Association, Beacon Press Boston, 1993). N. Capek (1870-1942), ministre du culte et fondateur d’une importante congrégation à Prague, composa plus de 90 hymnes ; 

reproduit dans " Uni-Worship : a song and service book " édité par Richard Boeke, p. 13 ; chanté par la chorale de l’Eglise unitarienne All Souls (Washington), 2005 ; traduit en français par Jean-Claude Barbier, janvier 08


Mother of the world, father of our souls, where is Your kingdom ?
Your kingdom is everywhere. You are in everyone, who really knows You ?
What should I give You, how could I invite You ? What am I ?

Mère de notre monde, père de nos âmes, où est Votre royaume ?
Votre royaume est partout. Vous êtes en chacun, qui peut vraiment vous connaître ?
Que vous donnerai-je, comment vous inviter ? Quoi de moi ?

Mother Spirit, Father Spirit, where are you ?
in the sky song, in the forest, sounds your cry.
What to give you, what to call you, what am I ?

Esprit si maternel, Esprit si paternel, où êtes vous ?
dans le chant du ciel, dans les forêts, votre cri se fait entendre
Que faut-il vous donner, comment vous nommer, quoi de moi ?

Many drops are in the ocean, deep and wide.
Sunlight bounces off the ripples to the sky.
What to give you, what to call you, who am I ?

Les gouttes d’eau innombrables au sein de l’océan, si profond, si vaste.
Bondissent les rayons du soleil sur les multiples rides du ciel.
Que faut-il vous donner, comment vous nommer, qui suis-je ?

I am empty, time flies from me, what is time ?
Dreams eternal, fears infernal haunt my heart.
What to give you, what to call you, Oh, my God  ?

Me voici tout vide, le temps s’est envolé de moi, qu’est ce le temps ?
Songes éternels, frayeurs infernales qui hantez mon cœur.
Que faut-il vous donner, comment vous nommer, Oh mon Dieu ?
 

Mother Spirit, Father Spirit, take our hearts.
Take our breath and let our voices sing our parts.
Take our hands and let us work to shape our art.

Esprit si maternel, Esprit si paternel, prenez nos cœurs.
Prenez notre souffle et laissez nos voix chanter leurs partitions.
Tenez nos mains afin que nous donnions forme à nos arts
.

Repost 0
Published by Norbert F. Capek - dans nos chants et prières
commenter cet article