Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 08:26

Gur Milandou Mouanga est originaire du Congo-Brazzaville où il devient journaliste depuis 1996. Il fréquenta l’Eglise Evangelique du Congo durant une trentaine d’années. Son engagement y fut important : service communautaire et volontaire en tant qu’enseignant du catéchisme, rédacteur du journal de l’Eglise, évangéliste volontaire en zones rurales pendant la guerre  ethnique de 1997 et encadreur de la jeunesse à travers le mouvement scout. Si bien que son Eglise lui offrit une formation pastorale, mais qu’il déclina car n’étant plus en accord avec certaines pratiques et puis aussi à cause de l’instabilité politique persistant. Il préféra immigrer à Captown en 2003.

A son arrivée, il assiste au culte catholique, puis intègre l’Armée du Salut où on lui confia la gestion d’un secteur pour s’occuper de gens vivant dans la rue, mais son désir de ministère pastoral fut entravé par son statut d’étranger et il ne fut pas sélectionné.

Il est devenu membre de l’Eglise unitarienne du Cap en Afrique du Sud (Unitarian Church of Cape Town,  site) depuis 2008 après qu’il eut découvert cette Eglise à l’occasion d’un mariage où il était invité, mariage qui fut célébré par le révérend Gordon Oliver*. « La simplicité et la liberté dans la pratique du culte m' ont intéressé et j'ai adhéré jusqu'à me marier moi-même au sein de l'Eglise ». Cette découverte de l’unitarisme fut pour lui celle d’une « liberté réelle des consciences ».
* ancien maire de la ville, ancien président de l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU), et ministre du culte aujourd’hui à la retraite. Le révérend Roux Joanes Malan, un ancien pasteur de l' Eglise  réformée  Hollandaise, lui a succédé.

 

Gur-Mouanga-and-his-wife-Lungie.jpg

 

Après leur mariage, célébré en 2010 par le  révérend Roux Joanes Malan, Gur et son épouse Lungie (originaire du Zimbabwé) posent ici en compagnie de Brenda Pearce. Leur fils, Laurent Alpha, a reçu sa bénédiction au sein de l’Eglise le jour de son 2e anniversaire le 10 octobre 2012, de la main du révérend Gordon Oliver.

Il est élu membre du conseil de l’Eglise en 2009 et met ses talents de journaliste à la disposition de l’Eglise en s’occupant du bulletin paroissial depuis 2011. Il participe à un programme de l’Eglise, «  Out reach Action », qui vise à faire connaître l’Eglise en intervenant dans le domaine publique (soutien aux actions de justice sociale, aides caritatives, activités du développement communautaire, etc.) ; et, en 2009, il lance lui-même un programme pplus spécifiquement de charité, intitulé « Compassion Project », en faveur des personnes les plus défavorisées, notamment dans les bidonvilles (une vingtaine de communautés ont été ainsi aidées, surtout par des distributions de vêtements).

Depuis le début de cette année, il suit une formation pastorale en ligne sur le site de l’Assembly General of Unitarian and free Churches avec comme objectif d’aider d’abord au développement de l’unitarisme dans sa région d’origine (les deux Congo, Brazzaville et Kinshasa). Il a déjà été en contact avec Alain Patrice Yengué, le fondateur de l’Assemblée des chrétiens unitariens du Congo (ACUC). Les unitariens britanniques ont mis au point un programme de formation par correspondance (lien) et Gur s’est inscrit au cours intitulé « Unitarian Studies Course (USC) » (lien), lequel comprend 4 modules : théologie et pensée unitarienne, histoire de l’unitarisme en Grande-Bretagne et dans le monde, études bibliques, étude des religions (y compris le New-Age et les spiritualités liées à la Nature, 'earth spirit spirituality').

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans ACUC (Congo Brazzaville)
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 09:23
Les cultes à la maison ne sont pas toujours faciles à organiser. Parfois les voisins se plaignent du bruit occasionné par les chants et la musique, ou bien encore par l'affluence de personnes étrangères au quartier. Lorsque l'animateur est un simple locataire, il s'expose à un désaveu du propriétaire. Parfois encore, des gens peuvent soupçonner l'assemblée d'être une secte.

L'Assemblée des chrétiens unitariens du Congo (ACUC) a connu ces difficultés jusqu'à ce jour. Fort heureusement, le bureau exécutif de l'International Council of Unitarians and Universalists, lors de sa dernière réunion à Londres, vient de leur attribuer la somme d'un loyer pour 1 an. L'ACUC aura donc à sa disposition un local assez grand où l'association pourra pratiquer son culte, inviter ses sympathisants et amis, organiser ses réunions, etc.

Repost 0
Published by d'après informations de Alain Patrice Yengué - dans ACUC (Congo Brazzaville)
commenter cet article
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 09:56

En date du lundi 6 septembre 2008 à réception du compte-rendu de la visite de Jill Christianson à la communauté unitarienne du Congo.

Janice est Américaine. Elle est membre de la Congrégation unitarienne-universaliste de Phoenix dans l’Arizona. Elle est responsable de l’association " Bridges Into Africa " (Ponts en Afrique) ; dans ce cadre, depuis 2007, elle a apporté son aide entre autres aux unitariens du Kenya et du Burundi. Contact : janicebrunson@yahoo.com

Janice dans les champs de vigne à Urbar, près d'Oberwesel (Vallée du Rhin, Allemagne) à l’occasion de la rencontre de l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) en novembre 07, avec Jean-Claude Barbier (AFCU, France) et Doris Dressler-Clark (Eglise unitarienne-universaliste de Fullerton à Louisville, Californie). Photo Randi Hetrick (UUC Fullerton)


"This makes my heart sing !!! I am so very, very happy that our Congo UU congregation was able to welcome an American UU to services. Slowly but surely our two continents will grow in UU relationships. We will never loose one another again, as we almost did with the Nigerians whose congregation is 91 years old. Thank you Alain and all of your people for welcoming Jill and Jill, how very lucky that you are able to travel to Congo to visit them. Please let us know about everything. I am going to include Rev. Sinkford in this message. He is the president of UUs in the United States. Love" Janice Brunson, Bridges Into Africa


Cette nouvelle enchante mon cœur. Je suis vraiment très heureuse que votre congrégation unitarienne du Congo ait accueilli une compatriote américaine à votre culte. Lentement mais sûrement nos deux continents sont appelés à développer leurs relations. Nous ne nous quitterons plus et nous éviterons de nous perdre de vue comme cela a risqué de se produire avec les Nigérians dont la congrégation date de 91 ans. Merci à Alain et à ses amis pour l’accueil que vous avez réservé à Jill. Chère Jill, quelle chance d’avoir pu voyager au Congo et de leur rendre visite ! Je vous en prie, informez nous sur tout. Je fais part de ce message au révérend Sinkford. Il est le président des unitariens-universalistes des Etats-Unis. Affectueusement.


De gauche à droite, Randi Hetrick, Janice Brunson et Fulgence Ndagijimana (président de l’Assemblée des chrétiens unitariens du Burundi). Photo Jean-Claude Barbier (Oberwesel, nov. 07).
Repost 0
Published by Janine Brunson - dans ACUC (Congo Brazzaville)
commenter cet article
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 09:21

Mettant à profit un déplacement professionnel à Brazzaville et à Pointe-Noire, au Congo, Mme Jill Christianson a participé au culte unitarien du dimanche 5 octobre 2008, à Brazzaville.

J. Christianson est Américaine, membre de l’Eglise unitarienne-universaliste de Columbia, dans le Maryland. C’est à titre personnel qu’elle a rendu visite à l’Assemblée des chrétiens unitariens du Congo (ACUC). Ce culte a réuni 58 participants, dont Jean-Louis Elenga venu de Ouesso, petite ville du nord du pays, et représentant la petite communauté qu’il y a fondée.

de gauche à droite : Joseph Doko, Alain Patrice Yengué (le fondateur et président de l’Assemblée), Jill Christianson, Edouard Nioka et Jean-Louis Elenga.

Alain, Jill et Edouard

Jill Christianson avec les femmes



et les enfants


Repost 0
Published by Assemblée des chrétiens unitariens du Congo - dans ACUC (Congo Brazzaville)
commenter cet article
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 14:00
Il m'était très cher et plus qu'un grand ami. Sa dépouille a été conduite hier à sa dernière démeure : le cimetière d'Itatolo, dans la banlieue nord de Brazzaville. Il s'appelait Richard Jean Dimiyo et s'est éteint le samedi 26 juillet à 4h du matin au CHU de Brazzaville. Il avait 38 ans.

Richard était catholique de naissance, puis témoin de Jéovah avant de devenir membre des Eglises du Christ (Churches of Christ) grâce auxquelles il obtint sa licence en théologie, au Ghana Bible School à Kumassi (Ghana).

Homme très ouvert, il avait beaucoup d'admiration pour le christianisme unitarien (bien qu'il ne soit pas unitarien dans l'acception restreinte du terme).
Il définissait l'unitarisme comme étant " le carrefour des religions ". Richard savait respecter nos coutumes africaines. Nous discutions beaucoup des questions de religion.

Sur le plan professionnel, Richard était professeur au lycée Thomas Sankara de Brazzaville.
Il était marié et père de 3 enfants. Richard, que ton âme repose en paix !

Alain Patrice.
Repost 0
Published by Alain Patrice Yengué - dans ACUC (Congo Brazzaville)
commenter cet article
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 08:34

Fondée en août 2004, l'ACUC réunit une trentaine de membres à Brazzaville et une vingtaine à Ouesso (y compris enfants et sympathisants).

Son bureau est composé d'Alain Patrice Yengué (président), Justin Alphond Ibara (secrétaire général) et de Mme Régine Pébango (trésorière).

Alain Patrice Yengué, fondateur de l'ACUC, à la session de l'ICUU à Nairobi, février 2008.

Son père, Sylvère, âgé de 75 ans, vit dans le nord du pays. Il est pêcheur dans la rivière Sangha et, par ailleurs, gérisseur coutumier. Il a adhéré au christianisme unitarien car celui-ci respecte son métier de guérisseur.

Bien d'autres membres de sa famille l'ont rejoint au sein de la nouvelle communauté, entre autres son frère aîné Siméon, qui a fait des études d'économiste en Biélorussie.

L'ACUC entretient des relations étroites avec l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (France), et avec les communautés unitariennes francophones des pays voisins, en République démocratique du Congo (Kinshasa) et au Burundi. Elle participe à l'Eglise unitarienne francophone mise en place en juin 2008 à la suite de l' "Appel francophone d'Ottawa" dont elle a été signataire. Sur le plan international, elle a été reconnue groupe émergent par l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU).

Pour plus d'information, voir nos articles précédents dans la rubrique "ACUC (Congo-Brazzaville)".

Pour contact
: Alain Patrice Yengué,
yengapat@yahoo.fr, B.P. 4170 Brazzaville, Congo

Repost 0
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 11:31

ACUC.JPGIl s'inspire de celui de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) (voir la rubrique "le calice des unitariens"), avec laquelle l'ACUC est en partenariat, avec des couleurs qui évoquent le vert tropical des forêts du bassin congolais.

Repost 0
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 11:18
Naissance d’une communauté unitarienne

L’Assemblée des chrétiens unitariens du Congo (ACUC) a été fondée en août 2004 au quartier Ouenzé au cœur de Brazzaville (et qui en est le 5ème arrondissement). L’initiative en revient à Alain Patrice Yengué, son président-fondateur, par ailleurs fonctionnaire à la Direction départementale des aires protégées du Ministère de l'économie forestière et de l'environnement. Un premier groupe s’est réuni autour de lui avec Jean-Louis Elénga, Siméon Okogna, Louis René Otondo, Justin Alphonse Ibara et Clarisse Peya.


Cette communauté s’est rapidement étoffée. Elle comptait à ses débuts une quinzaine de membres (enfants compris ), pour la plupart les membres des familles des co-fondateurs, certains voisins et amis, et maintenant (décembre 07) le double, soit une trentaine de personnes (toujours enfants compris). 

Elle a également élargie son assise géographique puisque des membres viennent d’autres quartiers, des quartiers voisins de Talangai et de Moungali, et quelques sympathisants qui habitent la banlieue nord de Brazzaville sur la route nationale n°2. L’ACUC ne dispose pas encore d'un lieu de culte, mais il célèbre un culte deux fois par mois, au domicile de l’un des fondateurs.


Par ailleurs, affecté à Ouesso en octobre 2006, en sa qualité de professeur de philosophie, Jean-Louis Elénga y a démarré un petit groupe d'une vingtaine de membres (avec enfants et sympathisants). Chef-lieu du département de la Sangha, aux confins de la Centrafrique et du Sud-Est camerounais, Ouesso est actuellement la première ville du Nord Congo et le 3ème pôle économique du pays grâce à l'importante activité industrielle du bois.


Des sympathisants d’autres religions


Pratiquant un christianisme libéral, non dogmatique, ouvert aux autres religions et sagesses, l’ACUC, au-delà de ses propres membres, s’est faite de nombreux sympathisants entre autres dans les milieux coutumiers, catholiques, baha'is et musulmans. Lors de leur premier culte, célébré le dimanche 29 mai 2005 et comprenant un partage du pain et du vin au nom de Jésus, un ami catholique, Thierry Maguessa Ebome, sociologue, tint une allocution qui fut publiée en juillet 05 dans le n° 45 du bulletin de la Correspondance unitarienne sous le titre : " Le christianisme unitarien, premières impressions d’un catholique congolais ". Lors du culte, cette allocution fut traduite en lingala, la langue autochtone de Brazzaville.


Depuis novembre 2005, l’ACUC entretient d’excellentes relations avec le mouvement post-coutumier Ayelessili qui prône le culte du Dieu créateur (voir une présentation de ce mouvement dans la rubrique ACUC). Rappelons qu’au Congo 42% d’habitants disent pratiquer la coutume. Nombre d’entre eux sont intéressés par le christianisme, mais se sentent rejetés par les Eglises qui exigent l’abandon de pratiques jugées sommairement comme " païennes ".


Relations avec l’ICUU


Lors de la fondation de son groupe, en août 2004, Patrice Alain Yengué adressa un courrier à l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU). L’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens lui répondit aussitôt en date du 16 août et assura depuis une correspondance régulière et l’envoi de documents.


En avril 2006, avec d’autres associations chrétiennes unitariennes, l’ACUC a été reconnue groupe émergent par l'ICUU. Les lundi et mardi 2-3 avril, elle reçut la visite de Gordon Oliver, président de cette instance et par ailleurs ancien maire de la ville du Cap en Afrique du Sud, dans le cadre d’un voyage en Afrique centrale (Ouganda, Kenya, Burundi et Congo), du 19 mars au 5 avril. Les Actualités unitariennes en ont rendu compte dans un message du vendredi 13 avril 07 (rubrique " en Afrique "). L’ACUC fut invitée à la rencontre internationale organisée par l’ICUU à Oberwesel, au mois de novembre, mais des difficultés de visa ne lui ont malheureusement pas permis d’être représentée. En février 2008, l’ACUC participera au séminaire de formation mis en place au Kenya par l’ICUU.


L’AFCU a établi avec la communauté naissante un accord de partenariat afin que celle-ci puisse utiliser les statuts de l’AFCU en attendant d’obtenir ses propres statuts auprès du Ministère de l’Intérieur de son pays (voir rubrique " Relations extérieures " du site de l’AFCU).

Repost 0
Published by d'après informations données par l'ACUC - dans ACUC (Congo Brazzaville)
commenter cet article