Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 08:45

 

Nantes---le-Feydeau--mascaron.jpg

mascaron de l’île Feydeau (Nantes)

Faisant souvent référence à la mythologie, les mascarons des façades de l'île Feydeau et du quai de la Fosse témoignent du riche passé colonial de la ville. Sur les façades de l'Ile Feydeau, comme en un théâtre de plein air, le spectacle s'anime de mille visages de pierre. Décorant portes, corniches, entablements et consoles dans l'antiquité, les mascarons ont été remis à l'honneur à Nantes au XVIIIème siècle. Masques baroques frémissant de vie que le sculpteur a su saisir, se refusant à en tailler deux semblables. Avec l'île Feydeau, en forme de navire, la ville possède un des plus beaux ensembles européens d'architecture civile du XVIIIe siècle.

 

L’assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) et le réseau de la Correspondance unitarienne vous invitent très cordialement à participer à la Première semaine unitarienne de Nantes qui aura lieu du jeudi 1er au dimanche 4 mai 2008. Le programme en est souple et modulable selon vos possibilités (voir notre message précédent). Vous pouvez faire un saut ou bien rester avec nous plusieurs jours. Afin de tenir compte des ressources modestes de nombre d’entre nous, il n’y a pas de frais d’inscription et les frais d’organisation seront réduits au minimum.


Tous les unitariens francophones ou parlant le français sont les bienvenus (les unitariens ne parlant pas le français le sont aussi, bien entendu, mais nous ne disposerons par de traducteurs). Tous les unitariens sont invités, de toutes sensibilités car, si en nos pays la plupart sont chrétiens, certains ont élargi leur horizon à d’autres champs religieux ou bien se déclarent agnostiques. En ce sens, la Fraternelle unitarienne et ses adhérents sont chaleureusement invités.


Nous mettons aussi à profit notre semaine pour y inviter nos amis chrétiens de la Fédération des réseaux des parvis, du moins ceux de Nantes et des départements voisins qui peuvent faire le déplacement sans trop de difficulté. La journée thématique du 1er mai se prête notamment à une telle rencontre car un échange de nos expériences sera sans nul doute fructueux. Les uns et les autres, nous avons en effet eu l’occasion d’animer des cérémonies dans un contexte familiale et en dehors d’un lieu de culte.


Au sein de la Fédération des réseaux des parvis, les chrétiens unitariens sont en compagnonnage avec des mouvements catholiques basés dans la Région Ouest ; pour les plus proches : Evangile et Modernité à Angers, Solidarité Eglise Liberté 85 (SEL) au Sables d’Olonne, Chrétiens et Libres en Morbihan (CELEM) à Vannes, Chrétiens sans frontière Gironde (CSF33) à Bordeaux, Eglise en Dialogue 44 (ED44) à Nantes, Correspondants des Communautés de base (association nationale dont le siège est à Nantes), etc.


La venue de nos amis des Parvis, permettra en plus d’envisager dans les années à venir des rencontres régionales au niveau de l’Ouest de la France, qui seraient plus accessibles pour les militants de ces mouvements.


La communauté protestante de Nantes et de Loire-Atlantique a été également conviée à participer à notre journée thématique.


si vous envisagez d'y participer, veuillez nous en donner l'information 
afin de nous permettre une meilleure organisation

 

 Nom, prénom, téléphone fixe et portable (pour urgence si nécessaire)
Je ne viendrai pas
Je ne suis pas sûr mais j’essayerai de venir si possible
Je pense venir
J’arriverai le (jour et heure)
et je repartirai le (jour et heure) 
En voiture (un plan vous sera envoyé), 
par le train (horaires pour qu’on aille vous chercher), 
en avion (idem)
Seul, ou avec mon épouse, mes enfants, un ou des amis
Hôtel demandé (les prix et le standing vous seront envoyés)
Souhaits personnels 

Jean-Claude Barbier, correspondance.unitarienne@wanadoo.fr

Repost 0
Published by chrétiens unitariens - dans les semaines unitariennes de Nantes
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 08:39

Nantes--Folie-au-bord-de-l-Erdre-copie-1.jpg

une " folie " nantaise 

Les rives de l'Erdre abritent de nombreuses Folies, demeures bourgeoises édifiées par de riches Nantais. Entreprise par Jean de Lespervier, acquéreur du domaine appartenant à la famille de la Gascherie, le château de la Gascherie date de la fin du XVe siècle. De l'ancien manoir de dimensions modestes préexistant, le style pré-Renaissance du nouveau bâtiment a été mis en valeur et souligné par les travaux menés à la fin du XIXe siècle dernier par La Morandière qui venait de restaurer le château de Blois. C'est actuellement un des plus beaux domaines particuliers en France


lieu
  : chez famille Barbier, 33 rue d’Armorique, Thouaré-sur-Loire, 44470 (banlieue Est de Nantes)

Vous pouvez venir à une ou plusieurs journées selon votre choix et votre disponibilité. Le programme est à la carte et aisément modulable selon les besoins exprimés par les participants.
- pas de frais d’inscription.


jeudi 1er mai  : journée thématique

" les théologies chrétiennes libérales et leurs effets sur l’accompagnement spirituel des évènements familiaux et/ou festifs au sein de nos assemblées, étant entendu qu’elles incitent à un christianisme d’ouverture et que les cérémonies peuvent se dérouler en dehors des lieux de culte. Echange d’expériences"

le matin : accueil des participants à la gare SNCF et à l’aéroport Château-Bougon ; installation

12 h - repas sur place

14 h – cérémonie des fleurs (rituel des unitariens tchèques initié en 1923 à Prague par le révérend Norbert Capek), explication de cette cérémonie, puis chacun se présentera avec sa foi et ses convictions personnelles.

14 h 30 – les théologies chrétiennes libérales, protestante (par le pasteur Pierre-Jean Ruff), unitarienne (par Jean-Claude Barbier), catholique (par Louis Piveteau)

16 h – les accompagnements spirituels lors des cérémonies familiales : naissance, anniversaires, mariage, obsèques, etc. Echange d’expériences.

18 h – prière inter-convictionnelle : louanges à Dieu qui est à l’origine de la Vie

le soir : grillades et convivialité

vendredi 2 mai : journée consacrée à mieux nous organiser

09 h – culte (préparé par un groupe, ouvert à tous)

09 h 30 – "La façon dont les unitariens s’organisent : groupes, associations, congrégations, Eglises et conseil international" (exposé de Jean-Claude Barbier)

10 h 30 - discussion sur nos médias : sites et groupes de discussion, bulletins de la Correspondance unitarienne et Cahiers Michel Servet, etc.

12 h – repas sur place

14 h – assemblée générale de l’AFCU (l’ordre du jour sera envoyé aux adhérents) ; en parallèle, première assemblée générale des quakers francophones indépendants. Les autres groupes ou associations unitariennes peuvent également tenir leur AG.

18 h – partage du pain et du vin au nom de Jésus (célébration libre dans la tradition des Parvis) ; lecture des messages de solidarité reçus des chrétiens inclusifs réunis en région parisienne pour leur 7ème Carrefour, des membres d' EnArc-en-ciel réunis aux Pays-Bas et de ceux du Forum européen des chrétiens LGBT en Angleterre.

le soir : grillades et convivialité.

samedi 3 mai : journée consacrée à approfondir notre spiritualité 

09h – culte quaker
09 h 30 – étude des évangiles : "de la Pâque à la Pentecôte, que s'est-il donc passé ?", proposée par Jean-Claude Barbier.
12 h – repas sur place
14 h - atelier (thème à proposer) 
19 h - soirée dans une crêperie nantaise

dimanche 4 mai : journée à la disposition des participants

10 h 30 – culte protestant au temple de l'Eglise réformée de France (15bis, place Edouard Normand, Nantes), lequel sera présidé par Pierre-Jean Ruff. 

12 h – repas

14 h – départ des uns, visite touristique pour d’autres

Repost 0
Published by chrétiens unitariens - dans les semaines unitariennes de Nantes
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 08:31

Au printemps ou en été, mettant à profit un week-end prolongé ou les vacances, les unitariens francophones vous invitent à participer à leur semaine unitarienne. Ces semaines sont organisées par l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) et le réseau de la Correspondance unitarienne. Elles sont ouvertes à tous les unitariens, de toutes les sensibilités, chrétiens et non croyants, adhérents ou sympathisants des associations existantes, ou tout simplement curieux de découvrir ce qu’est l’unitarisme aujourd’hui. Elles sont ouvertes à tous les croyants libéraux des autres religions (juifs, musulmans, baha’is, etc.) et d’une façon général à tous les hommes et les femmes de bonne volonté.


Nantes--la-tour-lu-copie-1.jpgle siège des biscuiteries LU à Nantes


Afin d’éviter les frais, ces semaines se déroulent dans une villa privée que nous aménageons à cet effet, sise à Thouaré-sur-Loire dans la banlieue Est de Nantes. Le camping sous tente et sur gazon est possible, de même que le camping car alimenté par une prise électrique. Des hôtels de diverses catégories sont à proximité (dont un Formule Un). Une restauration sur place sera proposée à prix modéré (et, pour les plus gourmets, des escapades sont possibles dans les restaurants gastronomiques du " bords de la Loire " avec filets au beurre blanc !)


L’accueil est fait à la gare SNCF ou à l’aéroport Nantes – Château Bougon.


Le style est celui de vacances familiales avec femmes et enfants pour ceux qui le souhaitent. Séjour entier ou simple visite de quelques heures ou d’un jour ou deux. Le week-end sera le temps fort.


Pour le tourisme  : plages atlantiques (Pornic, Saint-Brévin, La Baule, etc.) faciles d’accès par autoroute ; restaurants (brochets au beurre blanc, crêperies) et visites à Nantes et région, promenade en bateau sur l’Erdre, visite du vignoble (Muscadet), etc.


Pour contact : Jean-Claude Barbier,
correspondance.unitarienne@wanadoo.fr, tél. 05 40 32 56 12

Repost 0
Published by chrétiens unitariens - dans les semaines unitariennes de Nantes
commenter cet article
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 20:01

les anti-trinitaires du 1er millénaire


Les anti-trinitaires remettent en cause le dogme trinitaire tel qu’il fut élaboré par les conciles de Nicée (325), d’Ephèse (431) et de Chalcédoine (451). Mis en minorité lors de ces conciles, ils ont formés des chrétientés séparées avec les Ariens, les Nestoriens et les orthodoxes monophysites (en Syrie, Inde, Egypte, Ethiopie).

Ce dogme va au-delà de la présentation ternaire qui s’exprime lors du baptême chrétien (qui se fait au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit) et que l’on retrouve dans le Symbole des Apôtres (texte daté du début du IIème siècle), puisqu’il affirme que les trois personnes, le Dieu créateur (le Père), Jésus (le Fils) qui a été élevé d’entre les morts, et le Saint-Esprit que Jésus a promis à ses disciples, ne sont finalement qu’une même personne, un dieu qui serait trin (se manifestant en trois personnes). 

Selon ce dogme Jésus n’est pas seulement le Messie qui a été élevé au ciel après sa Passion, le Ressuscité, mais il serait Dieu lui-même, incarné dans la nature humaine (le dogme de l’Incarnation), descendu dans un enfant au moment même de sa conception (le dogme de la Virginité de Marie). 

Dieu le Père est en même temps Dieu le Fils (Jésus) et en même temps Dieu le Saint-Esprit. Le trio devient une triade indissociable, une divinité qui tout en restant une même personne a trois visages / manifestations / avatars. Les mots manquent puisqu’on nous dit que c’est un mystère !

Alors que les chrétiens trinitaires s’affirment toujours monothéistes, les juifs et les musulmans les considèrent comme des polythéistes. D’autant plus que la chrétienté a ajouté une quatrième personne : Marie qui est " mère de Dieu " puisque mère de Jésus, lequel est Dieu à part entière (et non seulement élevé auprès de Dieu).

Les unitariens ne sont donc pas les premiers à contester la Trinité. Avant eux, il y eut principalement les Ariens. Ceux-ci suivent l’enseignement du prêtre Arius d’Alexandrie et, en s’appuyant sur le prologue de l’évangile de Jean, considère que Jésus, ayant été créé par Dieu (qui lui est " incréé ") ne peut qu’être un dieu subordonné, en seconde position, mais non de rang égal. Voir notre dossier dans La Besace des unitariens.

Théodore Monod, protestant libéral et président d'honneur des associations unitariennes française (l'AUF de 1986 à 1996, l'AFCU de 1997 à sa mort en 2000), aimait se considérer comme chrétien pré-nicéen.


les autres anti-trinitaires

Après eux, le XIXème siècle américain voit l’émergence de plusieurs Eglises biblicistes (la Bible seule fonde nos croyances car elle est Révélation de Dieu) et fondamentalistes qui s’aperçoivent elles aussi que le dogme trinitaire n’est nullement mentionné dans le Nouveau Testament. De cette mouvance récente, les Témoins de Jéhovah nous sont les plus connus.

Depuis près d'un siècle, dans les pays européens occidentaux, des protestants libéraux se sont rapprochés de notre théologie tout en restant au sein de leurs propres Eglises dans la mesure où celles-ci acceptent le pluralisme théologique et n’imposent plus une confession de foi.

Aujourd’hui, deux mouvements catholiques remettent eux aussi en cause le dogme trinitaire : " Jésus simplement " (de la mouvance Marcel Légaut) et la " Libre pensée chrétiennes " (basée à Bruxelles). Ils ne se disent pas unitariens car ils ne relient pas leur mouvement à notre tradition, en partie par méconnaissance des Réformes protestantes du XVI° siècle et plus particulièrement de notre histoire.

Les unitariens sont donc des anti-trinitaires, mais ils ne sont pas les seuls à l’être !


les non-trinitaires


L’anti-trinitarisme est un terme de combat, du moins théologique. Aujourd’hui que les guerres de religion entre chrétien ne sont plus qu’un (tragique) souvenir historique, le qualificatif de non-trinitaires lui semble préférable. On peut dire que les unitariens d’aujourd’hui sont des non-trinitaires ; qu’ils n’adhèrent pas au dogme de la Trinité et que leur mouvement est né de la Réforme anti-trinitaire du XVIème siècle. 

Le caractère radical de cette position reste toujours la même, mais elle n’empêche plus les bonnes relations avec les chrétiens restés attachés, pour une raison ou une autre à ce dogme. Les chrétiens unitariens sont donc en relation avec tous les autres chrétiens libéraux qui acceptent, comme eux, le pluralisme théologique.

Les unitariens ont opté dès le début pour la non-violence, le rejet des condamnations pour hérésie, la séparation de l'Eglise et de l'Etat, l'exégèse biblique menée en tenant compte des progrès des connaissances scientifiques, etc.  Ils ne sont pas prosélytes et sont parfaitement à l'aise dans les rencontres oecuméniques, inter confessionnelles, inter religieuses ou inter convictionnelles. Ils représentent une version non sectaire de l'anti-trinitarisme.
  


les anti-trinitaires biblicistes


S’ils prônent le Dieu Un, Jésus reste le Sauveur et conserve un rôle métaphysique dans l’histoire du salut (première créature de Dieu " avant tous les siècles ", né d’une vierge sous l’action de l’Esprit-Saint, a racheté nos péchés sur la croix, a vaincu la mort par sa résurrection, dirigera un royaume céleste sur terre, jugera les vivants et les morts, etc.). La Bible est lue au sens littéral premier. 

Ils sont fondamentalistes dans la mesure où ils dénoncent le caviardage et les fausses interprétations de la Bible par les Eglises chrétiennes " historiques ", d’où la volonté toute protestante de revenir à la Bible et à elle seule.

Elles ne communiquent guère entre elles, chacune ayant l’assurance de la vérité. Dans ces conditions, on ne peut guère parler de mouvance. Elles restent juxtaposées, avec une bonne dose de sectarisme. Leur moralisme religieux font qu’elles sont souvent confondues avec les autres fondamentalistes de la mouvance chrétienne évangélique et pentecôtiste.

Dans une première approche, on peut établir quelques distinctions entre elles, selon leur insistance sur tel ou tel point, mais toutes partagent plus ou moins les thèmes cités : infaillibilité de la Bible (par exemple les Biblical Unitarians), + l’apocalypse (voir les Christiadelphian), + prédestination (voir les Christian Churches of God), + une seule Eglise sera sauvée (voir par exemple les Témoins de Jéhovah).

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le vocabulaire religieux
commenter cet article
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 13:30
oecuménisme

L’étymologie du mot  renvoie à une visée universelle, du moins du monde connu, puisque le grec oikoumenê désigne la terre habitée, l’univers) ; le latin médiéval du XVI° a donné oecumenicus. 


Mais cette universalité a été captée par les chrétiens post constantiniens. Les évêques de Constantinople se donnent le titre de Patriarche œcuménique. L’œcuménisme que nous connaissons aujourd’hui et qui est la version chrétienne est, linguistiquement, apparu en 1927 (selon le Petit Robert) et se définit comme un mouvement favorable à la réunion de toutes les Eglises chrétiennes en une seule.


L’œcuménisme suppose des négociations pour une réunification des diverses branches du christianisme : un retour au giron ecclésial pour les catholiques, une marche en arrière du monarchisme papal pour les orthodoxes, l’acceptation d’une unité purement spirituelle et non pas ecclésiale pour les protestants, l’inter-communion entre les chrétiens, la reconnaissance du baptême célébré par les autres, etc. Les négociations sont en cours, mais elles piétinent.


Le Conseil œcuménique des Eglises (COE) essaie de fonctionner comme une fédération mondiale voulant réunir tous les chrétiens ... mais pas n’importe lesquels non plus, si bien qu’elle met en avant une définition du chrétien basée sur le dogme trinitaire (quand même 325 après Jésus-Christ, ce qui fait, avant cette date, de très nombreux chrétiens non reconnus, dont nombre de nos martyrs !).


transconfessionalité

La transconfessionnalité ne s’embarrasse plus de ces négociations à ne plus en finir. Il suffit d’être chrétien et d’accepter les autres. Des Eglises non dénominationnelles ont ainsi vu le jour, surtout dans les pays anglo-saxons, dès le XIXème siècle. La mouvance chrétienne libérale qu’elle soit d’origine protestante et depuis peu catholique (avec la Fédération des réseaux des Parvis) rejoint cette dynamique. 


Les chrétiens qui s’y engagent ne sont plus mandatés par leur communauté, mais agissent en leur nom seul, s’appuyant sur leur famille spirituelle mais ne la représentant pas et n’étant pas chargés d’en défendre les intérêts corporatistes. Une telle démarche suppose bien entendu un libéralisme théologique, non dogmatique et une individuation des convictions.


christianisme d'ouverture

Avec le christianisme d’ouverture, on sort du seul champ chrétien puisque les agnostiques, voire les athées, sont désormais acceptés au sein des communautés chrétiennes. Les congrégations unitariennes aux Etats-Unis, à la fin du XIXème siècle, ont ainsi ouvert leurs lieux de culte à des non-croyants, puis à d’autres croyants. Celles de Grande-Bretagne ont également adopté, pour la majorité d’entre elles à partir des années 1950, la même attitude.


inter-convictionnalité

L’inter-convictionnalité est soit une conséquence à long terme de ce christianisme d’ouverture, comme dans le cas de l’unitarisme-universalisme, soit une démarche démocratique qui d’emblée convie tous les acteurs idéologiques (mouvements philosophiques y compris rationalistes et/ou athées, spirituels, religieux) à une réflexion ou à une action commune, ce que fait par exemple le Réseaux européen Eglises et libertés en liaison avec le Conseil européen (voir notre rubrique " Parvis " ).

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le vocabulaire religieux
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 20:35

portraits--Pierre-Bailleux.jpg




Selon sa volonté, ses obsèques ont eu lieu au crématorium intercommunal de Bruxelles, à Uccle, ce mercredi 6 février 08. Toujours selon le souhait du défunt, la cérémonie se fit en toute intimité, pourtant beaucoup étaient venus. J’étais venu de Bordeaux et mes amis, Christiane et Herman, du mouvement de la Libre pensée chrétienne, vinrent me chercher à la gare Bruxelles-Midi.


La cérémonie fut sobre. L’assemblée écouta un long chant libertaire avec un souffle d'opéra tragique que Pierre aimait, puis son fils aîné, Gilles, lu le psaume " L’Eternel est mon berger "

L’Eternel est mon berger, rien ne me manque. Sur des prés d’herbe fraîche il me fait reposer. Vers les eaux du repos il me mène, il y refais mon âme ; il me guide aux sentiers de justice à cause de son nom.

Passerais-je un ravin de ténèbres, je ne crains aucun mal car tu es près de moi ; ton bâton, ta houlette sont là qui me consolent. Devant moi tu apprêtes une table face à mes adversaires ; d’une onction tu me parfumes la tête, ma coupe déborde.

Oui, grâce et bonheur me pressent tous les jours de ma vie ; ma demeure est la maison de l’Eternel en la longueur des jours ".


Puis une rose rouge fut mise sur le cercueil.


La famille reçut ensuite, à la cafétéria, ceux qui étaient venus


Nous étions tous tristes, en sachant que la vie continuait et que Pierre nous avait encouragé à la vivre d’une façon pleine et courageuse.


Pierre-Bailleux--cr-matorium-d-Uccle--Bruxelles--lemercredi-6-f-vrier-08--Christiane-et-Herman-Van-den-Meersschaut-Janssens--P2060356.JPGPierre-Bailleux--cr-matorium-d-Uccle--Bruxelles--lemercredi-6-f-vrier-08--P2060353--format-r-duit.JPG

Christiane et Herman Van den Meersschaut-Janssens devant la statue de l'Homme-Arbre, à l'entrée du crématorium, photo Jean-Claude Barbier


Pierre Bailleux avait professé ses convictions unitariennes dès le début de son pastorat. Il était ami de Théodore Monod et, en sa compagnie, il avait été à l’assemblée générale des unitariens français en septembre 1990. Il était l’un des conseillers honoraires de notre association.

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans AFCU (activités)
commenter cet article
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 19:01

undefined




Avec sa cinquantaine de mouvements mis en synergie au sein d’un réseau et son ouverture à toutes les confessions chrétiennes *, la Fédération des réseaux du Parvis apparaît incontestablement, en France, comme le principal chantier de reconstruction pour un christianisme d’avenir.

* parmi les associations de cette fédération : Théolib qui est d’inspiration protestante libérale et les chrétiens unitariens regroupés au sein de l’AFCU


Un conseil d’administration (CA) vient de se tenir ce samedi 9 février. Notre association, l’AFCU, y était représentée par le pasteur Pierre-Jean Ruff, l’un de nos conseillers honoraires.

Dates des prochaines rencontres :

autour du 14 juillet, en Normandie, organisation de journées d’été.

samedi 20 septembre, à Paris, réunion du CA

samedi 29 et dimanche 30 novembre, à Saint-Jacut de la Mer (près de Saint-Malo), assemblée générale.

Ces dates sont notées dans nos Actualités unitariennes dans la page intitulée " Agenda à l’usage des unitariens et de leurs sympathisants " (en haut de la colonne de gauche).

Repost 0
Published by chrétiens unitariens - dans PARVIS (France)
commenter cet article
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 09:39

Inspiré par les écrits de l’unitarien américain Théodore Parker, l’écrivain suédois Klas Pontus Arnoldson fonda à Göteborg *, en 1871, une association intitulée Sanningenssökarna (Les chercheurs de vérité). Celle-ci diffusera la revue Sanningsökaren (Le chercheur de vérité). Deux autres associations verront le jour, en 1882, dont l’une à Stockholm.

* ou Gothenburg, juste en face de la pointe septentrionale du Danemark, en liaison par ferry avec le port danois de Frederikshavn.

Mais, lorsque les unitariens, en 1888, demanderont au roi de Suède l’autorisation de fonder une seconde association à Göteborg, ils se heurteront à un refus comme quoi l’unitarisme n’était pas considéré comme une confession chrétienne *. Cet échec encouragea de nombreux unitariens à se tourner dès lors vers la théosophie. Klas Pontus Arnoldson mourut en 1916.

* est-ce pour hérésie ? ou bien parce que l'unitarisme américain a déjà commencé sa mutation en ouvrant ses congrégations à des non croyants ? ou encore à cause des orientations propres aux unitariens suédois d'alors ?



Une réintroduction de l’unitarisme en Suède se fit en 1974 à Malmö * en relation avec l’Eglise unitarienne danoise, par des membres de la " Société religieuse et culturelle ", une émanation de cette Eglise. Ceux-ci fondèrent en 1976 une " Eglise libre de Suède " (" libre " par rapport au luthéranisme officiel).

* Malmö fait lui aussi face aux côtes danoises, mais plus au sud, avec l’avantage d’y être relié par la route E20 qui franchit le détroit grâce à des ponts levants.  

Ragnar-Emilsen---v-que-unitarien-de-Su-de.jpgEn 1987, à l’occasion d’une rencontre de l’International Association for Religious Freedom (IARF) à Copenhague, l’évêque Lajos Kovács (1909-1994), de l’Eglise unitarienne de Transylvanie, ordonna Ragnar Emilsen comme pasteur de la Suède et de la Finlande *. 

* finalement, ce sera sous la version unitarienne-universaliste (à partir de 1996) que l’unitarisme va se développer en Finlande (alors qu’en Norvège et en Suède, cette version n’est représentés que par quelques personnes).

En 1999, en conformité avec sa relation privilégiée avec l’Eglise unitarienne de Transylvanie, l’Eglise devint l’Eglise unitarienne de Suède.
  

 
Ce mardi 5 février, Ragnar Emilsen, devenu depuis évêque,  est décédé à l’hôpital de Malmö. Sa communauté, d’une cinquantaine de fidèles, comprend un docteur en théologie, Bertil Persson *, auteur d’un ouvrage en 1970 sur les minorités religieuses de la Suède. Par ailleurs, deux ministres suédois participent à une mission auprès des Rom de Slovaquie.

* son adresse : Illerstigen 22, S-170 71 SOLNA, Suède, courriel : persson@unitarforbundet.org

 
Pour une version en anglais de l’histoire de l’unitarisme en Suède
voir le site de Knut Heidelberg (ministre du culte de l’Eglise unitarienne de Norvège), http://heidelberg.no, puis cliquer sur "unitarisme" / "Sweden". C'est d'après cette source que nous avons rédigé notre présentation.

 


Nous remercions Roberto Rosso, président de la Congregazione italiana cristiano unitariana, de nous avoir transmis le faire-part de décès qu’il a reçu de Knut Heidelberg.

 
Nous adressons aux communautés unitariennes de Scandinavie 
et à la famille en deuil nos sincères condoléances.

 

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier d'après un document de Knut Heidelberg - dans relations extérieures
commenter cet article
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 13:53

ICUU-2007-Group-Photo-by-Matt-Fick--original-copie-1.jpg
photo panoramique et officiel des participants 
à la rencontre internationale d'Oberwesel (novembre 07), 
cliché de Matt Fick, First Unitarian Church of San Jose People's Church
 

pour mieux visualiser la photo vous pouvez l'enregistrer 
en cliquant avec la partie droite de votre souris 
puis l'agrandir à votre convenance

Repost 0
Published by Matt Fick - dans ICUU (international)
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 19:46
ALLEMAGNE

INITIATIVE KIRCHE VON UNTEN
INITIATIVE CHRISTENRECHTE IN DER KIRCHE
WIR SIND KIRCHE,

AUTRICHE

WIR SIND KIRCHE

BELGIQUE

POUR UN AUTRE VISAGE D’ÉGLISE ET DE SOCIÉTÉ (PAVES)
WERKPLAATS VOOR THEOLOGIE EN MAATSCHAPPIJ (WTM)

ESPAGNE

COLLECTIU DE DONES EN L’ESGLESIA
IGLESIA DE BASE DE MADRID
CORRIENTE SOMOS IGLESIA

FRANCE

DROITS ET LIBERTÉS DANS LES ÉGLISES (DLE)
NOUS SOMMES AUSSI l’ÉGLISE (NSAE)
FEMMES ET HOMMES EN ÉGLISE (FHE)
FÉDÉRATION DES RÉSEAUX DU PARVIS
PARTENIA 2000 FRANCE

HONGRIE

BOKOR

IRLANDE

BROTHERS AND SISTERS IN CHRIST

ITALIE

Membres individuels : Vittorio Bellavite, Romeo Fabbri,

PAYS-BAS

MARIENBURG VERENIGING
WRK (study group on the culture of Law in the Churches)
Kerk Hardop

POLOGNE

Membre individuel, Pawel Skiba

PORTUGAL

WE ARE CHURCH PORTUGAL, NOS SOMOS IGREJA

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

EMAUS RYCHNOV NAD KNEZNOU
ECCLESIA SILENTII (ES), PRAG-COMMUNITY (membre observateur)

ROYAUME UNI

CATHOLICS FOR A CHANGING CHURCH
WOMEN WORLD SPIRIT
CATHOLIC WOMEN’S ORDINATION
LIVING WORD TRUST
ST. JOAN’S INTERNATIONAL ALLIANCE (GB-section)
WE ARE CHURCH United Kingdom

SUISSE

NETZWERK OFFENE KIRCHE SCHWEIZ (NOKS)

EUROPE

CATHOLICS FOR A FREE CHOICE-EUROPE (CFFC-Europe)

THE EUROPEAN FEDERATION OF CATHOLIC MARRIED PRIESTS (FEDERATION EUROPEENNE DES PRÊTRES CATHOLIQUES MARIES)

ETATS-UNIS D’AMERIQUE (Organisations associées)

ASSOCIATION FOR THE RIGHTS OF CATHOLICS IN THE CHURCH (ARCC)
CALL TO ACTION
CATHOLIC ORGANISATIONS FOR RENEWAL
CATHOLICS FOR A FREE CHOICE

INTERNATIONAL (Organisations associées)

INTERNATIONAL CONFEDERATION OF MARRRIED CATHOLIC PRIESTS


Pour avoir les adresses, s'adresser au s
ecrétariat du Réseau : 
François Becker : f.becker@noos.fr,  52 rue de Verneuil, F-75007 PARIS, France ; tel/Fax: +33- 1- 42 86 13 87
Simon Bryden-Brook : brydenbrook@talk21.com, 14 West Halkin Street, GB LONDON SW1X 8JS, UK, Tel.: +44-20-7235 2841 / Fax: +44-20-7823 2110
ou s'adresser à l'AFCU *

* L'AFCU est membre de la Fédération des réseaux des parvis, laquelle est membre de ce réseau

d’après Euronews, n° 29, novembre 2007

Repost 0
Published by d'après Euronews - dans PARVIS (France)
commenter cet article