Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 09:07

Paroles et musique de Tony Turner (2002). Ce chant nous a été communiqué par Lucie-Marie Castonguay-Bowers, membre de la First Unitarian Congregation of Ottawa où il a connu un très vif succès. Traduction proposée en français par Jean-Claude Barbier.


Rondelle, peinture de Thierry Moralès vue sur son site http://le-jardin.over-blog.net


Refrain :  Come, join with me in the circle of song
The young and the old, the weak and the strong
Singing with one voice, though we may speak diff’rent tongues
In the circle of song we are one

Venez, entrez avec moi dans la ronde des chants
Que vous soyez jeune ou vieux, faible ou fort
Venez chanter d’une seule voix avec nos différentes langues
Puisque dans la ronde des chants nous sommes Un

Some sing of the past, of battles lost and won
Some sing of their dreams, of a new day in the sun
Some sing out for love and some sing just for fun
But in the circle of song we are one

Certains chanteront le passé, batailles perdues ou gagnées,
Ou encore leurs rêves d’un jour nouveau sous le soleil,
D’autres chanteront l’amour ou simplement par plaisir,
Mais dans la ronde des chants nous sommes Un

Some sing of this land, the country of their birth
Some sing of this land, of the beauty of the earth
Some sing of this land for all that it is worth
But in the circle of song we are one

Certains chanteront leur terre, pays de leur naissance
Certains chanteront leur terre, comme beauté de la Terre entière
Certains chanteront leur terre pour tout ce qui en fait la valeur,
Mais dans la ronde des chants, nous sommes Un

Each of us must leave this place and go back to our homes
Each of us must walk a path that must be walked alone
And each of us will bear the fruit of the seeds that we have sown
In the circle of song, we are one.

Chacun de nous quittera bientôt cette place pour retourner chez lui
Il devra marcher un bout de temps, un chemin qu’il parcourra seul
Et chacun de porter en lui les fruits des graines que nous avons semées.
Dans la ronde des chants, nous sommes Un.

 

 

Repost 0
Published by Tony Turner - dans nos chants et prières
commenter cet article
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 17:42

Le célèbre sermon du pasteur baptiste Noir-américain Martin Luther King, Jr, a été adapté par le révérend Richard Boeke, ministre unitarien britannique afin d'être chanté dans les Eglises unitariennes sur la musique de "Diademata". Traduction en français par Jean-Claude Barbier 


I have a dream today
Sing out our song of life
And bless these happy days
New roots, new leaves, new blossoms show,
New hopes, new friends, new ways.
For, lo, the winter’s past,
The rain over and gone.
The flowers appear upon the land
The time of freedom come.

J'ai fait un rêve aujourd'hui
Exultons avec un chant de vie
Et bénissons ces jours heureux
Tout est nouveau ! les racines, les feuilles, les arbres en fleurs ; tout se montre !
De nouveaux espoirs, de nouveaux amis, de nouvelles voies.
Car voici, l'hiver est passé,
La pluie s’en est allée.
Les fleurs paraissent sur terre
Le temps de la liberté vient.

I have a dream today.
This nation shall repent
And live the meaning of its creed,
These truths self-evident :
That equal are all souls,
Endowed with certain rights ;
Life, liberty and happiness
Are goals within my sight.

J'ai fait un rêve aujourd'hui.
Cette nation doit se repentir
Et vivre le sens profond de ses croyances
Ces vérités si évidentes pour tous :
Que toutes les âmes sont égales,
Qu’elles sont toutes dotées de certains droits ;
La vie, la liberté et le bonheur
Sont maintenant en vue

I have a dream today.
A trumpet sound shall blow,
Exalted shall each valley be
And hill and mountain low
Rough places are made plain,
The crooked places straight,
And from the mountain of despair
We’ll hew a stone of hope.

J'ai fait un rêve aujourd'hui.
La trompette sonnera
Chaque vallée sera exaltée
Et les collines et les montagnes, rabaissées
Les lieux rocheux seront aplanis
Et les chemins tortueux redressés.
Et dans la montagne du désespoir
Nous taillerons une stèle d'espoir.

I have a dream today.
When we let freedom ring
From snow-capped peaks to sun-baked clay,
When all God’s children sing.
And this will be the day,
Sweet land of liberty,
When Black and White can join and pray
"Thank God, at last we’re free."

J'ai fait un rêve aujourd'hui.
Lorsque nous traverserons l’anneau de la liberté
Depuis les sommets enneigés jusqu’à la glaise toute cuite de soleil,
Lorsque chanteront tous les enfants de Dieu
Et que sera le Jour,
Ô douce terre de la liberté,
Où les Noirs et les Blancs pourront se réunir et prier ensemble
"Dieu merci, car enfin nous serons libres."

Repost 0
Published by adaptation Richard Boeke - dans nos chants et prières
commenter cet article
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 12:08

Hommage publié dans la Correspondance unitarienne, n° 83, septembre 2008


Louis est décédé le 7 juillet dernier et ses obsèques ont eu lieu le 11. Il est le cofondateur et principal artisan de l’association Evangile et modernité 49 (49 pour le département du Maine-et-Loire) basée à Angers. Cette association est membre de la Fédération des réseaux des parvis ; lors des conseils d’administration de cette fédération, il y représentait sa propre association mais aussi la coordination nationale des Communautés de base ; il faisait aussi partie du bureau du Parvis depuis novembre 2007.

Homme ouvert et coopératif, il était venu avec Francine Trannoy (cofondatrice de Solidarité Eglise Liberté 85, aux Sables-d’Olonne et ex membre du bureau du Parvis) à notre Semaine unitarienne de Nantes en mai dernier. A cette occasion, il nous avait présenté " Le point de vue des catholiques libéraux " que nous avons publié sur le site de l’AFCU à la rubrique concernant ces Semaines. http://afcu.over-blog.org/categorie-10329671.html

First Unitarian Congregation of Ottawa, l'un des deux panneaux du mémorial à l'entrée de l'église. Chaque lieu de culte unitarien dispose ainsi d'un lieu de la Mémoire. Photo Jean-Claude Barbier, mai 2008.

Libéral, il l’avait été aussi durant sa vie professionnelle en dirigeant un établissement scolaire catholique.

Avec lui et Francine, nous espérions mettre sur pied un rendez-vous régional pour les communautés libérales de la région de la Loire. C’est un ami et un partenaire de qualité que nous avons perdu. Nous avons transmis nos condoléances à sa famille.

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - dans les semaines unitariennes de Nantes
commenter cet article
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 06:33

 Ce document, élaboré en août 2007 à Avignon, entre chrétiens unitariens britanniques, italiens et français, sert désormais de référence aux nouvelles communautés chrétiennes unitariennes. Celles d’Afrique noire (Burundi, Congo) avaient été associées à sa rédaction et l’association Lisanga au Congo RDC y a adhéré peu après sa formation, au début de cette année.

Voici maintenant son adoption par une communauté hispanisante d’Amérique latine, la Iglesia cristiana unitaria de Latinoamerica : publication du Manifeste dans sa version anglaise sur le site de cette Eglise en date du 2 juillet 08
et message du 21 juillet de Mariano Salguero.

Pour une présentation de cette Eglise, voir nos Actualités unitariennes en date du 2 juillet
et du 14 août 2008


le révérend Ramiro Anzit

Pour tout lire sur ce manifeste, voir notre rubrique le manifeste d’Avignon "

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - dans le manifeste d'Avignon
commenter cet article
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 14:00
Il m'était très cher et plus qu'un grand ami. Sa dépouille a été conduite hier à sa dernière démeure : le cimetière d'Itatolo, dans la banlieue nord de Brazzaville. Il s'appelait Richard Jean Dimiyo et s'est éteint le samedi 26 juillet à 4h du matin au CHU de Brazzaville. Il avait 38 ans.

Richard était catholique de naissance, puis témoin de Jéovah avant de devenir membre des Eglises du Christ (Churches of Christ) grâce auxquelles il obtint sa licence en théologie, au Ghana Bible School à Kumassi (Ghana).

Homme très ouvert, il avait beaucoup d'admiration pour le christianisme unitarien (bien qu'il ne soit pas unitarien dans l'acception restreinte du terme).
Il définissait l'unitarisme comme étant " le carrefour des religions ". Richard savait respecter nos coutumes africaines. Nous discutions beaucoup des questions de religion.

Sur le plan professionnel, Richard était professeur au lycée Thomas Sankara de Brazzaville.
Il était marié et père de 3 enfants. Richard, que ton âme repose en paix !

Alain Patrice.
Repost 0
Published by Alain Patrice Yengué - dans ACUC (Congo Brazzaville)
commenter cet article
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 09:56

Depuis que nous savons que le terre est ronde, qu’elle est devenue un village, qu’elle s’est " mondialisée ", les approches d’emblée universelles ont du succès.

L’universel est relatif au tout, à l’ensemble. Il concerne, sans nulle discrimination, tout l'existant, toute personne, tout objet. Il ne transite plus par des lois particulières ou catégorielles. Il est général à l’ensemble du genre humain ou autre cohorte. L’histoire universelle concerne tous les peuples. Une Eglise est universelle si elle s’adresse à tout le monde et non plus à une nation particulière. Le terme " catholique " (du grec katholikos) à précisément ce sens.

Les universaux sont des caractéristiques communes à un ensemble donné. Les universaux religieux sont censés se retrouver dans toutes les religions du monde entier.

L’universalité est cette ouverture à un tel ensemble aux dimensionx du monde connu.

L’universalisme désigne en religion une théologie anti-calviniste qui considère que tout homme est sauvé du fait de l’acte rédempteur du Christ. Elle fut professée par l’Eglise universaliste (aux Etats-Unis de 1779 à 1961). L’universaliste est donc un adepte de cette doctrine religieuse chrétienne ; mais le sens a évolué dans le sens d’un engagement en faveur de l’universel : il est maintenant le partisan de l’universel considéré comme un tout unique dont dépend les individus (philosophie opposée à l’individualisme et à l’atomisme).

L’universalisation est le passage du particulier ou de l’individuel à l’universel.

L’internationalisation, la planétisation, la mondialisation portent sur l’extension d’un phénomène à l’ensemble du connu. C’est un constat, indépendamment de nos propres convictions et options. On peut les souhaiter comme les craindre. L’universalisme, quant à lui, correspond à un engagement en fonction d’une vision de l’universel.

Pour en savoir plus, voir les dicos !

Lorsque l’assemblée est hétérogène, par exemple lors d’une événement de vie (naissance, mariage, enterrement), nous ne pouvons que souhaitez que les fidèles d’une religion particulière sachent présenter leurs textes ou expressions d’une façon la plus compréhensible pour les autres : par exemple en rappelant le contexte historique des rites et prières, en ajoutant pour certains mots des traductions plus universelles, en faisant volontiers référence aux autres sagesses, en évitant le jargon théologique ou codé, etc. Bref, un effort de lisibilité pour plus d’universalité, loin de la tentation de l’ésotérisme réservé aux initiés ou aux gens d’une même confession.

mains jointes, fraternelles, en forme de globe, portant en tatouage la terre entière

Voir sur ce site, notre rubrique " le vocabulaire religieux " (déjà à ce jour pas moins de 28 articles !)http://afcu.over-blog.org/categorie-1190985.html

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le vocabulaire religieux
commenter cet article
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 12:26


L’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) a été fondé en 1995 à Essex (Etats-Unis, Massachusetts). Les rencontres internationales ont lieu tous les deux ans. Celles-ci ont eu lieu dans les villes suivantes :

1997 - Great Hucklow, au sud-ouest de Sheffield et au sud-est de Manchester (GB, Angleterre)
1999 - Balaton, au bord d'un lac au sud-est de Budapest (Hongrie)
2001 - Montréal (Canada, Québec)
2003 - Prague (République tchèque)
2005 - Montserrat (Espagne, Catalogne)
2007 - Oberwesel (Allemagne, la vallée du Rhin), du 3 au 6 novembre
2009 - Kolozsvár / Cluj-Napoca (Roumanie, Transylvanie), du 1er au 5 septembre

2012 - Dumaguete City (Philippines, île Negros), du 7 au 12 février

2014 - Manhasset dans l'Etat de New-York (Etats-Unis), du mardi 28 au vendredi 31 janvier,

2016 - Amsterdam (Pays-Bas), en juillet, en projet.



Oberwesel, sur la place centrale


Le bureau exécutif se réunit chaque année et, une année sur deux, met à profit la rencontre générale.


message actualisé le 22 juillet 2012

Repost 0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 07:54

fondée en 2001 par Fulgence Ndagijimana
en relation avec le réseau de la Correspondance unitarienne depuis décembre 2003
reconnue groupe émergent de l’ICUU depuis avril 2005

en partenariat officiel avec l’AFCU depuis novembre 2005
adresse : F. Ndagijimana, B.P. 2585 Bujumbura, Burundi ; librefulgence@yahoo.fr

Cette communauté comprend une centaine de personnes venant des Eglises catholique et protestantes. F. Ndagijimana est lui même un ancien étudiant des Dominicains ; puis il a poursuivi ses études en philosophie à l’université de Nairobi. Le culte, deux fois par mois, réunit généralement une cinquantaine de fidèles. Un bureau organise les séances. En prévision, l’organisation de groupes et une régularité dominicale pour le culte.

F. Ndagijimana travaille dans une Ong anglophone à Bujumbura ; il est marié et père d’un fils.



F. Ndagijimana est venu en France du 10 octobre au 6 novembre 2004 sur un programme organisé par le réseau de la Correspondance unitarienne : culte de maison à Bordeaux ; Journées protestantes libérales d’Evangile et Liberté à Agde ; Journées en mémoire de Michel Servet organisée à Villanueva de Sijena, le village de naissance de M. S., par l’Instituto de estudios sijenenses Miguel Servet ; présence à l’assemblée générale de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) ; retraite organisée à Reims par l’Unitarian Universalist Fellowship of Paris (UUFP) pour le compte de l’European Unitarian Universalists (EUU).

Il a participé aux rencontres de l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) de Montserrat, en Espagne (novembre 2005), de Cluj-Napoca (= Kolozsvar, pour le 2ème symposium de théologie, du 3 au 8 juillet 2006 *) ; d’Oberwesel, en Allemagne (novembre 2007), et de Nairobi (un stage de formation au Kénya, en février 2008).

* NDAGIJIMANA Fulgence, 2007 – " Assemblée des chrétiens unitariens du Burundi (ACUB) ", dans The Home We Share, Globalization, Post-Modernism and Unitarian / Universalist Theology, sous la direction de Clifford M. Reed et Jill K. McAllister, publication des actes du Second symposium théologique, édité par Fidlar Doubleday Inc. à Caerphilly (pays de Galles), 413 p. , pp. 271-274

Voir l'article de F. Ndagijimana, en date du 9 février 2004, sur le site de Profils de libertés "Chrétiens unitariens du Burundi", http://prolib.net/pierre_bailleux/libresens/208.017.burundi.fn.htm 


Repost 0
Published by informations de Fulgence Ndagijimana - dans ACUB (Burundi)
commenter cet article
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 19:32

Alors que la plupart des autres chrétiens sont organisés en paroisses ou Eglises locales dans le cadre d’une hiérarchie (de prélats ou de synodes), d’une organisation pyramidale (très centralisée pour les catholiques et les témoins de Jéhovah), les communautés unitariennes, quant à elles, vivent et s’ébattent en toute liberté ! Chacune s’organise à sa guise (toutefois en fonction d’une histoire et d’une culture) et établit les relations qu’elle veut avec les autres. Certaines peuvent ainsi mener une vie tout à fait paisible, loin de tout débat, se contentant d’elles mêmes.

Les unitariens français se sont " internationalisés " à la suite de l’adhésion en 1992, de Suisses (le groupe de Roger Sauter) et de Belges à l’Association unitarienne française (AUF, 1986-2005), celle-ci devenant statutairement "francophone ". Mais il faudra attendre 2005, cette fois-ci à l’initiative de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU, fondée en 1996), pour que les unitariens établissent des partenariats avec les communautés italienne, burundaise et congolaise (Brazzaville), puis en 2006 avec le réseau international fondé au Québec, le Regroupement francophone unitarien universaliste (RFUU), enfin en 2008 avec les congolais de la RDC.

Les chrétiens unitariens vont se montrer très actifs, n’hésitant pas à prendre des initiatives :

Relance du réseau européen des protestants libéraux après mars 2007, à la suite de la mort subite de la révérende Péronne Boddaert qui en était l’âme ; réunion d’Utrecht en octobre 2007 avec des amis Remonstrants. Voir le site de l’AFCU, à la rubrique " ELPN (Europe) ", http://afcu.over-blog.org/categorie-10136976.html 

Manifeste d’Avignon, signé en août 2006, par toutes les associations de chrétiens unitariens européens (associations en Grande Bretagne, France, Italie, Burundi, Congo Brazzaville et Congo RDC) donnant leur positionnement au sein de la diversité de l’unitarisme contemporain.
Voir le site de l’AFCU, à la rubrique : " le manifeste d’Avignon ",
http://afcu.over-blog.org/categorie-10148421.html

Représentation statutaire de la France par l’AFCU, agréée groupe en émergence en avril 2006 par l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU), à la rencontre internationale de cette instance à Oberwesel, en Allemagne, en novembre 2007. Voir le site de l’AFCU, à la rubrique " ICUU (international) ", http://afcu.over-blog.org/categorie-10209966.html

Jean-Claude Barbier à Ottawa, devant le Musée national de l'histoire sociale et humaine du Canada, en mai 2008 ; le badge est celui des participants au rassemblement annuel du CUC ; photo Léo Poncelet. 

Participation de Jean-Claude Barbier à la rencontre annuelle du Conseil unitarien du Canada (CUC), sur invitation officielle de cette instance, qui s’est tenue à Ottawa du 16 au 19 mai 2008 : contribution aux ateliers en français, proclamation solennelle de l’appel francophone d’Ottawa dans le cadre d’une réunion animée par l’ICUU
(voir le site de l’AFCU, à la rubrique " l’appel francophone d’Ottawa ",
http://afcu.over-blog.org/categorie-10446540.html), participation aux cultes en anglais et en français de l’Eglise unitarienne de Montréal le dimanche 25 mai.

Enfin, dans la dynamique de cet appel d’Ottawa qui recommande l’utilisation des langues internationales en plus de l’anglais, lancement, en juin 2008, d’une Eglise unitarienne francophone (EUfr) qui est une église " linguistique " entièrement sur la Toile concernant les unitariens de plusieurs pays (Québec, France et Europe occidentale francophone, Afrique noire francophone).

Pour l’instant celle-ci se présente comme un site portail, mais elle pourra se doter d’espaces communs : un espace " prière " est déjà mis en place ; et, dans l’avenir, pourraient également être organisés, un module " formation des jeunes ",  à partir de l’expérience de nos amis montréalais, et un espace " cultuel " comportant des cultes réguliers et une pratique à domicile pour les isolés. Avant la fin de cette année, un conseil d’Eglise sera établi avec des personnes désignées par les communautés concernées.

Pour plus ample information,
voir sur le site de cette Eglise, à la rubrique " questions-réponses ",
http://eglise.unitarienne.francophone.over-blog.fr

bilan paru dans les informations de la Correspondance unitarienne, n° 81, juillet 2008

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans AFCU (activités)
commenter cet article
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 19:03

communication de Louis Piveteau, animateur d’Evangile et modernité 49, à la Semaine unitarienne de Nantes (1er-4 mai 2008), publiée dans les libres propos de la Correspondance unitarienne, n° 81, juillet 2008.

Les catholiques libéraux sont tout simplement des chrétiens en liberté pour d’autres visages d’Eglise. Je ne suis pas un théologien, mais mon expérience, depuis 13 ans au sein d’un groupe " Evangile et Modernité 49 ", me permet d’affirmer qu’il est urgent et indispensable de croire autrement, célébrer autrement, témoigner autrement

1 – Croire autrement. notre ami Yves Burdelot, lors de son passage à Angers, racontait au début de sa conférence qu’une amie qui venait de lire son livre
Devenir humain, lui avait avoué : " Ca répond à une question que je me posais depuis 25 ans. Comment, encore aujourd’hui, peut-on être intelligent et croyant ? " Et Yves , d’ajouter : " C’est la vraie question. Formuler sa Foi avec des notions d’aujourd’hui ".

C’est Teilhard de Chardin qui, à Noël 1933, déclarait : " 
Après 20 siècles, tant de perspectives se trouvent modifiées qu’il nous faut faire religieusement peau neuve. Les formules se sont rétrécies et durcies . Elles nous gênent et elles ont cessé de nous émouvoir. Pour continuer à vivre en chrétien, il nous faut muer ".

Les Réseaux des Parvis participent activement à cette remise en cause . Au hasard , voici quelques dossiers traités dans la revue " Parvis " : Plaidoyer pour l’intelligence, L’eucharistie, Spiritualités, Eglise plurielle, Croyances et convictions, Chemins de libération, Le péché originel.

2 – Célébrer autrement. Les communautés de base ont montré depuis longtemps le chemin. Pierre de Givenchy, prêtre à Orléans et animateur de " Chrétiens Autrement ", qui est groupe appartenant aux Réseaux des Parvis, pose ainsi 6 questions : 
 

  • célébrerons-nous une eucharistie un peu plus conviviale, un peu plus fraternelle ?
  • célébrerons-nous une eucharistie dans le langage actuel, dans notre culture moderne ? 
  • célébrerons-nous une eucharistie avec des gestes , des rites humains qui correspondent à nos vies ? 
  • célébrerons-nous ensemble, catholiques, protestants, une eucharistie, une cène, un repas du Seigneur ? 
  • célébrerons-nous une eucharistie en affirmant que " Tout chrétien est prêtre " ? (même les femmes !). 
  • célébrerons-nous l’eucharistie en pensant la présence réelle d’une autre manière qu’en enfermant Jésus-Christ dans un morceau de pain ?

ceci est une fiction humoristique : l'attitude machiste des disciples lors de la Cène vis-à-vis de Marie-Madeleine !

3- Témoigner autrement. Dans son livre, Lettre aux successeurs de Jean-Paul II
(Desclée de Brouwer),
Olivier Le Gendre affirme 5 certitudes :  

  • l’Eglise ne peut plus se présenter en habits de puissance et de gloire : elle scandaliserait ; il y a des attitudes, des positions, des habitudes qui ne sont tout simplement plus possibles ; 
  • que l’Eglise favorise les initiatives, les essais, les tentatives ; 
  • que les chrétiens ne s’enferment pas dans leurs certitudes ;  
  • qu’ils refusent le culte des chefs, et les révérences qui enferment ;  
  • qu’ils prennent le destin de leur Eglise dans leurs mains. Si la vie vient d’en-haut, des hiérarchies, elle sera artificielle. Annoncer le message de l’Evangile se fait à genoux, dans l’humilité et le service.
     
Repost 0