Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 11:42

A la suite de la rencontre que l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) vient d’organiser à Kolozsvar, en Roumanie, au siège de l’Eglise unitarienne de Transylvanie, du 1er au 5 septembre 2009, le nouveau bureau exécutif de l’ICUU est ainsi composé.


de gauche à droite : Brian Kiely, David Shaw, Pauline Rooney, Celia Midgley, David Gyero et Nihal Attanayake (Femi Matimoju est absent de la photo car il n'a pas pu se rendre en Roumanie pour raison de visa).

Président : Rev. Brian Kiely (Canada)

Vice président : Pauline Rooney (Australie)

Trésorier : Rev. David Shaw (Royaume uni),

Secrétaire : Rev. David Gyero (Transylvanie)

Autres membres : Rev. Nihal Attanayake (Philippines), Femi Matimoju (Nigeria), et Celia Midgley (Royaume Uni).



John Clifford, en tenue écossaise traditionnelle, secrétaire exécutif sortant après 4 ans de fonction

Par ailleurs, le révérend Steve Dick (Royaume Uni) succède à John Clifford comme secrétaire exécutif. Ce secrétariat exécutif s’étoffe avec un poste de coordinateur des programmes qui a été confié à la révérende Jill McAllister (Etats-Unis), laquelle fut première présidente de l’ICUU. Cette instance exécutive a été mise en place au 1er août 2009 sur décision du bureau précédent.


un tandem expérimenté au secrétariat exécutif de l'ICUU

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - dans ICUU (international)
commenter cet article
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 17:30

présenté par le Groupe unitarien nantais

Conscience Primordiale, Esprit divin, Réel ultime, origine de toute vie, remplis notre cœur de confiance et de reconnaissance.
Qui que Tu sois, où que Tu sois, nous croyons que Tu existes et nous voulons Te connaître un jour.
Communique-nous une espérance calme, le courage et la lucidité.
Esprit divin, que Ton nom soit sanctifié, que ton Royaume se manifeste,
Que ton Souffle saint nous anime, et que nous marchions sur le chemin d’amour que Tu nous proposes par Jésus le Nazarénien, notre Maître.

Au commencement était la Conscience,
Et la Conscience était avec l’Esprit divin,
Et la Conscience était l’Esprit divin.
Elle ne créa point, se contentant de vouloir.
Mais de ce vouloir jaillit la Matière,
Et de la matière, la Vie,
Et de la vie, la Pensée.

" Car le Seigneur est l’Esprit, et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté "
(II Cor 3, 14)

" Vous connaîtrez la vérité, et la vérité fera de vous des hommes libres " (Jean 8, 32)

" En vérité, et sous une forme parfaitement orthodoxe, je crois qu’on peut dire que, pour nos yeux, - et c’est peut-être là le plus grand événement moderne – Dieu change de dimensions et de teintes " (Teilhard de Chardin, lettre à Théodore Monod, septembre 1951. Etudes théologiques et religieuses, 57ème année, n° 3, 1982).

" En vérité, je doute qu’il y ait pour l’être pensant de minute plus décisive que celle où, les écailles tombant de ses yeux, il découvre qu’il n’est pas un élément perdu dans les solitudes cosmiques, mais que c’est une volonté de vivre universelle qui converge et s’hominise en lui " (Teilhard de Chardin, Prologue de
Le Phénomène humain).

"Jésus a dit : Que celui qui cherche ne cesse de chercher, jusqu’à ce qu’il trouve ; Et quand il aura trouvé, il sera bouleversé, Et, étant bouleversé, il sera émerveillé, Et il règnera sur le Tout " (Evangile de Thomas, logion n° 2).

" Voici donc ce qui nous scandalise lorsque nous contemplons le phénomène de la vie. Vous savez que la religion a contourné ces sujets de scandale, en imaginant qu’il existe un monde de l’au-delà, dans lequel tout ce qui s’est produit de mauvais et de méchant dans ce monde-ci sera réparé, racheté. Elle fait espérer que ce monde n’est que transitoire et qu’un monde éternel le remplacera. Et tout ce qu’il y a d’incompréhensible ici-bas, elle le met sur le compte de la volonté insondable de Dieu, au risque de compromettre finalement l’idée de Dieu comme puissance éthique.
[…] Mais de ce chaos émerge une volonté qui tend vers le haut, une volonté globale et comme personnelle de vie, et c’est ce que, en nous servant du langage des religions éthiques, nous pouvons nommer "Saint Esprit" ou, si vous préférez, "Dieu personne".
[…] " Mais c’est justement à notre époque que, sauf rares exceptions, les Églises sont devenues à elles-mêmes leur fin. Elles se renferment dans des dogmes censés soutenir et sauvegarder leur volonté, mais par là elles deviennent inaptes à agir en vue des fins universelles, de sorte qu’une grande partie des forces bénéfiques contenues en elles reste enchaînée et donc sans emploi.
[…] " C’est maintenant dans cette éthique, qui a valeur de religion, que nous apparaît de Dieu un concept supérieur. On pourrait dire, si on ne craignait pas les moqueries, que rien ne va davantage de soi que l’existence de Dieu, pour peu qu’on prenne la liberté de s’abriter derrière Spinoza : ‘il n’y a rien de plus clair, en effet, que l’unité réelle du Tout, auquel nous appartenons’.
[…] " Dieu n’est pas toute puissance, mais volonté continue qui poursuit ses fins dans le monde " (Albert SchweitzerUne pure volonté de vie).

" Dans l’Unité chacun se retrouvera ; par la gnose il se purifiera de la pluralité en vue d’une Unité, engloutissant la matière en lui-même comme une flamme, l’obscurité par la Lumière, la mort par la vie.
[…] Heureux celui qui s’est retourné sur lui-même et s’est réveillé " (Valentin, Évangile de Vérité).

"A présent nous voyons comme dans un miroir et de façon confuse, mais alors ce sera face à face. A présent ma connaissance est limitée, alors je connaîtrai comme je suis connu " (I Cor 13, 12).

" La communion des Saints, c’est l’assemblée virtuelle de ceux qui connaissent après avoir été connus ".

" Coextensible à tout espace manifesté, la conscience originelle est présente en tout "

" La conscience se fait homme pour que l’homme devienne conscience ".

"Principe immanent, impersonnel.
Présent en tout ce qui existe, présent à chaque parcelle de mon être.
En moi, éminemment personnel.
Le moindre de mes souffles, la moindre de mes pensées, par lui sont perçus.
Quand je me parle, il m’écoute.
Quand je me tais, il me parle.
Quel que soit le langage employé, il le comprend.
Quel que soit le signe posé, il le capte.
Ma vie, sans parole, un dialogue permanent avec lui ".

" Homme de foi, et non homme de croyance.
La croyance se crispe, la foi s’abandonne
La moindre croyance, position inexpugnable à défendre au prix de mille guerres de religion et de mille sacrifices.
La foi, ouverture sur l’inconnu, acceptation du mystère impénétrable que constitue l’ultime strate du réel.
Homme de foi, homme de confiance inébranlable dans le réel quel qu’il soit.
La foi bannit la crainte. Elle transporte des montagnes.
Devant l’homme de foi, s’ouvre le vaste champ du possible " (Bernard Besret, Esquisse d’un évangile éternel).


" Les mythes sont des symboles de la foi qui sont reliés à des histoires légendaires dans lesquelles sont rapportées des rencontres entre dieux et entre dieux et hommes. Sont mythiques les récits du paradis, de la chute d’Adam, du déluge, de l’Exode d’Egypte, de la naissance virginale du Messie, du nombre de ses miracles, de sa Résurrection et de son Ascension, de son retour à venir en tant que Juge de l’Univers" (
Paul Tillich, Œuvres complètes VIII, Révélation et foi, pp. 144-145).

" Espérer, c’est risquer d’être déçu. Décidez-vous donc à courir ce risque. Ne soyez pas de ceux que la peur d’un échec empêche d’agir. L’idée de ‘vertu’ ne tente pas les hommes, parce que le bien ne les intéresse plus.
[…] La foi n’est pas une acceptation aveugle et sans réserve, un jugement tout fait. C’est une décision, un jugement accepté délibérément et entièrement, à la lumière d’une vérité qui ne peut être prouvée, et non la simple acceptation d’une décision prise par quelqu’un d’autre " (Thomas Merton, Semences de contemplation) .

" Ainsi celui qui monte ne s’arrête jamais, allant de commencement en commencement, par des commencements qui n’ont jamais de fin " (Grégoire de Nysse, Vie de Moïse).

"Pourquoi Jésus plutôt que Lao Tseu ? Pourquoi Jésus plutôt que Siddhârta Gautama, dit le Bouddah ? L’un et l’autre ont été divinisés lorsque les courants spirituels qu’ils avaient suscités sont devenus des religions.

[...]  J’en reste convaincu : dans notre relation à Dieu, la prière, sous quelque forme que ce soit, silencieuse ou parlée, solitaire ou collective, est totalement superflue. Dieu n’en a aucun besoin. Nous communiquons avec lui par cela même que nous sommes.
[...] L’objectif de la spiritualité, comme j’ai eu l’occasion de le rappeler dans ces pages, est d’amener l’homme à se libérer de l’étreinte des limites de l’espace et du temps, pour accéder à la conscience qui les transcende " (Bernard Besret, Confiteor).

" La foi qui repose sur l’autorité n’est pas de la foi. C’est à cette foi en l’autorité que se mesure le degré de déclin d’une religion, le repli de l’âme " (Ralph Waldo Emerson, Évangile).

"J’acquiers la conviction personnelle qu’il n’y a d’humanité que plurielle […] Dès que nous prétendons [...]dans l’histoire de l’Eglise catholique, nous en avons la triste expérience – posséder la vérité ou parler au nom de l’humanité, nous tombons dans le totalitarisme ou dans l’exclusion.
Nul ne possède la vérité, chacun la recherche et l’autre est peut-être porteur de la vérité qui me manque.
Je suis croyant, je crois qu’il y a un Dieu mais je n’ai pas la prétention de posséder ce Dieu-là, ni par Jésus qui me Le révèle ni par les dogmes de ma foi. On ne possède pas Dieu. On ne possède pas la vérité et j’ai besoin de la vérité des autres " (Pierre Claverie, évêque d’Oran, assassiné le 1er août 1996 - juste après les moines de Tibehirine - par les islamistes du GIA qui eux n’avaient pas "besoin de la vérité des autres").

Oui, le Messie Jésus fils de Myriam est le Prophète de Dieu [...] Croyez donc en Dieu et ses prophètes mais ne dites pas Trois [...] Dieu est Unique, gloire à Lui ! Comment aurait-il un Fils ?" (Le Coran, sourate IV, 171).

"Il n'y a de Dieu qu'un Dieu Unique [...] Le Messie fils de Myriam n'est qu'un prophète, d'autres prophètes sont passés avant lui".

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 22:10

La conférence se tiendra à la Freireligiösen Gemeinde (Mannheim, L 10, 4 – 6, Straße und Hausnummer). Les frais d’inscription s’élèvent à 75 euros et couvrent les petits déjeuners et dîners ainsi qu’une excursion à la ville d'Heidelberg. S'inscrire avant le 30 septembre auprès de Wytske Dijkstra, contact. Par ailleurs des chambres à un tarif spécial ont été réservées à l’Hotel am Bismarck et au City Hotel ; s'adresser directement à ces hôtels en signalant sa participation à la conférence de l'IARF.


thème :

A quoi servirait une religion libérale si elle n’avait pas d’impact dans notre vie quotidienne ? C’est pourquoi nous avons choisi comme thème : " La liberté religieuse nous appelle à l’action ". Cela ne signifie pas que nous soyons chargés d’une mission. Certainement pas. Notre point de vue concernant les religions est orienté vers la demande des humains pour un soutien mutuel et des échanges constructifs (Gudrun Hahn, IARF Allemagne).

ateliers :

Un atelier sur le thème " Ouverture " sera tenu pas Chris Hudson, pasteur de l’Eglise presbytérienne Non subscribing de Belfast Irlande, ex-activiste pacifiste, actuellement engagé dans des projets de réconciliation.
Wies Houweling, secrétaire général des communautés de religion libre NPB et ancien membre du Conseil des Eglises, conduira un atelier sur la coopération internationale. Une grande variété de groupes inter-religieux, inter-Eglises, inter-dénominationnels existent. Comment y trouver notre place ? Qu’offrons-nous de particulier ?
D’autres ateliers, non encore confirmés, traiteront de l’installation de notre organisation en Europe et au Moyen-Orient et des questions pratiques concernant la création de projets et la recherche de fonds. Y seront traités aussi les problèmes actuels. Comment créer, diriger et intéresser les nouveaux groupes, construire et maintenir les relations avec la presse et les autres médias.

conférence de John Taylor :

John Taylor est notre représentant auprès des Nations Unies à Genève. Son travail est vital pour notre position en tant que Ong. Le rapport concernant ses activités se trouve sur le site web de l'IARF.

Excursion à Heidelberg :

Visite des lieux historiques de la ville et repas du midi. 

Message reçu le
16 août 2009 de Wytske Dijkstra, traduit en français par Noëlle Colle
  

Repost 0
Published by Wytske Dijkstra - dans ELPN (Europe)
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 12:38

Jusqu’à présent, les chrétiens unitariens espagnols ne s’étaient signalés que par un groupe sur Yahoo, fondé en janvier 2006 mais resté bien longtemps quasiment inactif et sans pilote à bord !  A l’initiative de José Eugenio, domicilié en Andalousie, ils ont désormais un site, celui de la Iglesia cristiana unitaria de España (ICU). Contact.


Elle se réfère à notre Eglise historique, celle de Transylvanie et Hongrie, et Jose Eugenio a traduit en espagnol le catéchisme hongrois de Ferencz Jozsef dont la première édition date de 1864. Son emblème, une palombe blanche sur fond de croix rouge.

Les chrétiens unitariens apportent ainsi leur contribution au développement de l’unitarisme en Espagne, jusqu’à présent représenté, depuis 2000, par l’unitarisme-universalisme à l’actif de la Sociedad unitaria universalista de España (SUUE).

Les sites de l’AFCU et de l’ICU ont établi un lien réciproque.

Les chrétiens unitariens francophones souhaitent la bienvenue à cette nouvelle communauté.

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - dans relations extérieures
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 18:05

Comment pouvons nous situer les Eglises dans une dynamique d’ouverture ? Si, jusqu’à présent, la plupart des Eglises sont confessionnelles, on peut s’attendre, dans un contexte de déchristianisation et de recomposition du paysage religieux, à ce que d’autres types d’Eglises apparaissent.

La typologie suivante repose à la fois sur des formes déjà bien connues et aussi sur de nouvelles architectures en émergence. Elle concerne le degré d’ouverture des Eglises aux autres chrétiens, aux autres croyants et aux non-croyants.


Fresque de l'église Saint-Savin. Qui embarquer dans l'arche de Noë ? That is the question !

Les Eglises confessionnelles se réfèrent à une tradition historique particulière.


Les Eglises libres le sont par opposition aux Eglises concordataires dans les pays protestants, par exemple en Grande-Bretagne et en Allemagne. Leurs pasteurs ne veulent pas souscrire aux confessions de foi, comme dans le cas des Non-subscribing irlandais. Par extension, une Eglise est libre lorsqu’elle n’impose pas de dogme ou de confession de foi.


Les Eglises latitudinaires acceptent en leur sein plusieurs théologies, plusieurs traditions confessionnelles, comme par exemple l’Eglise réformée de France (qui va jusqu'à accepter la théologie unitarienne parmi d'autres).


Les Eglises œcuméniques pratiquent l’intercommunion sur la base d’accords négociés entre plusieurs Eglises.


Les Eglises transconfessionnelles réunissent tous les chrétiens de n’importe quelle origine confessionnelle, chacun gardant toutefois sa propre confession mais mettant en avant sa qualité de chrétien d’abord (par exemple les Eglises du Christ dans leur projet initial), sans qu’il y ait eu de négociation au préalable.


Les Eglises ouvertes acceptent au sein de leur assemblée d’autres croyants, sinon des non croyants en recherche spirituelle (par exemple les Eglises unitariennes aux Etats-Unis à la fin du XIXème siècle et à partir de 1950 en Grande-Bretagne), tout en maintenant le culte chrétien et la référence à la Bible. Les non-chrétiens sont en accueil et n’ont pas accès aux principales responsabilités statutaires. C’est la recommandation du manifeste d’Avignon (août 2007), lien, aux communauté chrétiennes unitariennes.


Les Eglises post-confessionnelles ne retiennent pas l’origine confessionnelle de leurs fidèles, celle-ci n’a plus guère d’importance.


Les Eglises post-chrétiennes héritent du christianisme mais en déplacent la référence centrale qui n’est plus Jésus, mais de nouveaux prophètes ayant bénéficié d'une révélation ultime : Mahomet (pour les musulmans), le révérend Moon (pour les moonistes), etc.


Les Eglises théistes regroupent des croyants en Dieu mais sans faire référence à des révélations historiques ni à des traditions confessionnelles.


Les Eglises inter-convictionnelles admettent l’expression de toutes les fois, y compris celles de non-croyants en Dieu ; l’accent est mis sur l’expression de chacun, le dialogue, le partage. Elles ne se réfèrent à aucune religion particulière, mais leurs fidèles si, individuellement !
C’est le cas de l’Eglise unitarienne francophone (lien) où les chrétiens cohabitent avec d’autres croyants et des non-croyants. L’héritage chrétien, peut rester important, mais cela dépend des fidèles qui s'expriment ; en tout cas le christianisme est traité de la même façon que les autres religions, spiritualités ou sagesses.


Les Eglises universelles ne privilégient plus le christianisme (mais ne le renient pas non plus !) ; les fidèles sont désormais invités à parler un langage directement universel comme dans le cas de l’unitarisme-universalisme américain sans faire référence à des traditions particulières ; du moins celles-ci sont reléguées à leurs aspects culturels et non plus cultuels. Croyants et non croyants y cohabitent en osmose totale. L'accent est mis sur les convergences spirituelles, sur les universaux.

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le vocabulaire religieux
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 17:18

L'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) vous invite, avec tous les autres unitariens francophones, à participer au culte organisé ce dimanche 7 juin par l'Eglise unitarienne francophone (EUfr), et à ceux des mois suivants, lors de chaque premier dimanche.

A partir d'un culte fait à la maison, en famille, avec des voisins et des amis, l'EUfr propose l'espace de son site (à la rubrique "nos cultes mensuels") pour partager nos expériences cultuelles. Eglise sur la Toile, avec une base "linguistique" concernant l'ensemble des pays francophones, l'EUfr met ainsi à la disposition des unitariens et sympathisants qui le souhaitent les méthodes modernes de communication qu'offre l'Internet.

Exprimez-vous, reliez-vous aux autres, partagez votre spiritualité, soyez aux rendez-vous des cultes organisés par notre Eglise.

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - dans nos chants et prières
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 17:23
La question a été posée au sein de notre groupe Yahoo "Unitariens francophones" (lien). Voici la réponse de Jean-Claude Barbier, le 21 mai 2009 :

Le déiste désigne à l'origine un croyant par opposition à un athée. Le mot est apparu en 1564 (nous dit le Petit Robert), dans les milieux sociniens (nous dit le dictionnaire de philosophie de Christian Godin). 

Mais le terme va se préciser par la suite. Il s'agit d'un croyant qui n'a pas besoin des religions existantes pour croire en l'existence de Dieu : donc pas besoin de dogmes, de révélations, de "superstitions" pour reprendre l'expression si chère aux philosophes du Siècle des lumières. Diderot disait : "Le déiste seul peut faire tête à l'athée, le superstitieux n'est pas de sa force".

En ce sens, le déisme (terme apparu plus tard en 1669), équivaut à la religion dite naturelle. L'homme contemple la Nature, en observe les lois (et la beauté !) et en conclut à l'existence de Dieu grâce à sa seule raison. Les francs-maçons qui se réfèrent au Grand architecte de l'univers (GADLU) le sont aussi. On peut également dire que les transcendantalistes (avec Ralph Waldo Emerson) le furent. Idem pour ceux qui situent Dieu à l'origine des mondes, dans un pré Big-bang. J'ajoute que le déiste ne se prononce pas sur la nature de Dieu, ni sa présence et action en ce monde, mais seulement sur son existence.

Le théisme (plus tardif que le déisme puisqu'apparu dans la langue française en 1756, mais au XVII° siècle en Angleterre) maintient lui aussi son indépendance totale par rapport aux religions ("positives" dit le Petit Robert - sic ! mais c'est sans doute au sens d'existentialiste) , mais il admet que c'est un Dieu personnel (ayant le statut d'une personne douée de volonté, de morale), unique bien entendu, distinct du monde et exerçant sur lui une action. D'où la possibilité, voire la nécessité d'un culte : c'est un Dieu qui reste providentiel et qu'il nous faut donc prier. Il peut punir, accorder ou non la vie éternelle, etc.

C'est un Dieu actif qui ne se contente pas d'être seulement un dieu créateur. Il reste présent en sa Création. Voltaire disait "On ne saurait trop respecter ce grand nom de théiste", mais on peut néanmoins le considèrer comme déiste car on ne le vit guère prier ! Le théisme, pour lui, était surtout pour maintenir le peuple dans la moralité.

Ce sont précisément les penseurs anglais du XVIIème siècle qui sont les théoriciens du théisme. Cudworth (1617-1688), le premier à employer ce mot, désigne par là un système philosophique qui affirme l'existence de Dieu appuyée sur des preuves philosophiques (seules !). Le théisme participe du combat des philosophes contre l'Eglise.

Les tentatives de fonder une Eglise théistes, par exemple sous la révolution française avec Dame Raison) ont toutes échouées. A mon avis parce qu'une religion ne se limite pas à des idées ... A noter que des obédiences maçonniques ont maintenu le théisme anglo-saxon de leur origine, contrairement aux loges dites "laïques" comme le Grand Orient de France (GOF).

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le vocabulaire religieux
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 18:45

Les chrétiens unitariens ont désigné leur représentant au Conseil des unitariens et universalistes français (CUUF). Il s’agit de Régis Pluchet, journaliste et membre de l’Eglise réformée du Mans, adhérent à l’AFCU. Vous pouvez trouver sa présentation dans les Actualité unitariennes du lundi 11 mai 2009, lien

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - dans CUUF (France)
commenter cet article
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 19:49

Au terme d’une formation au "Nouveau Séminaire" (The New Seminary), à New-York, et qui met l’accent sur l’inter religieux ("inter-faith"), à savoir l’ouverture aux sagesses religieuses du monde entier, Maurisa Brown-Latham va être ordonnée ministre ce dimanche 14 juin 2009. 

Par ailleurs, elle a été récemment élue pasteur à la SCCF Outreach Ministries et, à ce titre, elle exerce à Philadelphie et en Caroline du Sud (où elle habite). Elle est également membre d’autres organisations : l’Alliance mondiale du clergé pratiquant l’inter-religieux (World Aliance of Interfaith Clergy), l’American Unitarian Conference (AUC, la Conférence unitarienne américaine), l’Unitarian Universalist Christian Fellowship (la Fraternité des unitariens-universalistes chrétiens).

Elle est chrétienne unitarienne et pratiquera des cérémonies et des rites non dénominationnels et "inter-faith". Avec son mari, Mitchell Latham, assistant pasteur, elle vient de lancer un site intitulé "Unitarian Ministries" (dans la liste des liens de l’AFCU) où elle situe sa foi en continuité avec l’Eglise unitarienne de Transylvanie.

Lors d’un échange de correspondance, elle apporte son soutien au Manifeste d’Avignon.


Merci pour votre accueil chaleureux et fraternel dans la foi. Être en accord de pensée et participer à la communauté chrétienne unitarienne dans le monde est pour moi un honneur que les mots ne peuvent exprimer.

Nous nous ferons le plaisir de signer le manifeste d’Avignon.

Je me réjouis de l’établissement de ponts avec mes frères et sœurs unitariens du monde entier. Dans cette nouvelle ère, nous avons la possibilité d’avancer tous unis et de faire que notre tradition soit plus riche et diversifiée.

C'est parce que la tradition unitarienne hongroise et son catéchisme ont été traduits en anglais que j’ai pu choisir le christianisme unitarien comme foi personnelle et dm’y consacrer durant mon séminaire, avec les autres matières obligatoires (relatives à toutes les religions du monde et de leurs textes sacrés ).

Que Dieu vous bénisse. Paix et nombreuses bénédictions
. (Le pasteur Maurisa Brown-Latham,

Unitarian Ministries, message du 28 avril 09, reçu et traduit de l'anglais par Jean-Claude Barbier).

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - dans le manifeste d'Avignon
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 12:07
Organisée par le réseau de la Correspondance unitarienne, la prochaine Semaine unitarienne de Nantes aura lieu du lundi 3 au dimanche 9 août 2009 avec un programme à la carte, variable selon les participants, et en toute autogestion :

Chaque matin de 9h à 9h 30,

culte : partage du pain et du vin au nom de Jésus (1), ou allumage de la flamme du calice (2) et cérémonie des fleurs (3) selon la tradition unitarienne, et/ou chants, musique, danses et autres expressions, et/ou méditations en silence ou à partir de textes spirituels, selon diverses sagesses de l’humanité, etc.,
(1)
http://labesacedesunitariens.over-blog.com/article-12705100.html 
(2)
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html  
(3) http://afcu.over-blog.org/categorie-10112632.html 

de 10h à 11h 30,

réunion d’information sur les mouvances libérales existantes en Europe francophone : christianisme unitarien (4), unitarisme-universalisme (5), protestantisme libéral (6), mouvance catholique réformatrice (présentation de la Fédération des réseaux des parvis) (7), mouvance Marcel Légaut (8), quakers (9), soufis (10), baha’is (11), etc.

(4) voir le Manifeste d’Avignon,
http://afcu.over-blog.org/categorie-10148421.html
(5) voir l’article " croyants - non croyants : éloge de l’unitarisme-universalisme ",
http://eglise.unitarienne.francophone.over-blog.fr/article-20778698.html
(6) voir la communication du pasteur Pierre-Jean Ruff à la Premier Semaine unitarienne de Nantes, " les théologies chrétiennes libérales ",
http://labesacedesunitariens.over-blog.com/article-24174047.html
(7) l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) fait partie de cette fédération,
http://afcu.over-blog.org/categorie-10162759.html
(8) voir le site de l’Association culturelle des amis de Marcel Légaut (ACML),
http://legaut.chez-alice.fr 
(9) voir le site des quakers francophones indépendants, animé par Piotr Ulhig,
http://quakers.blogs.nouvelobs.com
(10) voir le site du Mouvement soufi international, avec lequel le réseau de la Correspondance unitarienne est en relation,
http://www.soufi-inayat-khan.org
(11) voir
http://www.bahai-biblio.org

ou bien, étude du Nouveau Testament selon une approche historico-critique : Q
ue s’est-il réellement passé de la Passion à la Pentecôte ? Les étapes de la divinisation de Jésus. Etc. 

ou bien, échange d’expériences sur les moyens modernes de communication qui sont à notre disposition : messagerie électronique, bulletins, revues, publications en édition autogérée, blogs, etc.

12 h, repas : grillades, salades, accompagnements,

Après-midi :

visite touristique de Nantes et environs (promenade sur l’Erdre, visite de la ville historique, les grands animaux articulés aux anciens entrepôts de constructions navales, etc.),
ou réunions organisées à l’initiative de groupes, associations ou personnes.

20h, repas mijoté, soirée libre

La formule est celle de vacances conviviales. La rencontre aura lieu dans une villa, au 33 rue d’Armorique, à Thouaré-sur-Loire (44470) dans la banlieue Est de Nantes, avec un accès au centre-ville en 15 minutes par voie rapide. Ligne de bus avec arrêt à 10 mètres de la maison menant à un tram qui traverse toute la ville de Nantes d’est en ouest.

vacances familiales
 : vous pouvez venir avec votre conjoint et vos enfants,
économiques : camping gratuit dans un grand jardin derrière la maison ; alimentation en électricité pour les camping-cars devant la maison ; parking pour les voitures à 20 m, 3 chambres sur place au prix de l’usager, hôtel à Thouaré-sur-Loire à 1 km du lieu de réunion au prix de 37,5 euros pour la chambre avec lit single ou double, avec wifi gratuite (12), libre participation aux frais pour la nourriture, pas de frais d’inscription ni de fonctionnement.
souples : entre les dates indiquées, vous pouvez arriver pour le ou les jours qui vous conviennent
(12)
http://www.hotel-aparte.fr 

Les arrivants pourront être accueillis à la gare SNCF (sortie sud TGV) ou à l’aéroport de Nantes Château-Bougon

Le principal : arrivez avec votre bonne humeur et votre plaisir de rencontrer les autres !
et pour faciliter l’organisation, MERCI de faire part de votre intention le plus tôt possible (même si au dernier moment vous avez un empêchement). Contact : Jean-Claude Barbier
Repost 0
Published by Correspondance unitarienne - dans les semaines unitariennes de Nantes
commenter cet article