Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 11:44

Edith Delos-Cranet ( - 2011), cofondatrice et présidente de l’Association des Amis de Jean Sulivan * (créée en 1985, dissoute en novembre 2010), est décédée ce 13 mai après deux ans de maladie.

* Voir le site de cette association ( lien).

 

L’Association a publié une revue annuelle les Rencontres avec Jean Sulivan » (soit au total 13 numéros tirés à 1 000 exemplaires, gratuit aux adhérents et vendu aux non-adhérents au prix de 15 €). Elle a aussi organisé plusieurs colloques ; des réunions-lectures tous les deux mois, furent ouvertes à tous à Paris, et occasionnellement, en d’autres lieux. Légataire de Jean Sulivan, Edith Relos déposa, au début de l'année 2011, les archives de Jean Sulivan à l’Institut mémoires de l'édition contemporaine (IMEC). 
* Jean Sulivan (1913-1980) est né à Montauban-en-Bretagne (en Ille-et-Vilaine), de son vrai nom Joseph Lemarchand. Il a été prêtre catholique et écrivain de talent. Voir l’article qui lui est consacré dans l’encyclopédie en ligne Wikipedia ( lien). 

 

Edith Delos participa à des rencontres à Mirmande, dans la Drôme, haut lieu de la mouvance des Amis de Marcel Légaut. 


Edith Delos et le mouvement Chrétiens pour changer le Monde


Au dernier trimestre de l’année 1996, Edith Delos, en tant que présidente des Amis de Jean Sulivan, a encouragé le Béninois Albert Gandonou a lancé le mouvement Chrétiens pour changer le monde (CPCM). Fondé en mars 1997, le CPCM édite un bulletin, anime régulièrement des cafés-rencontre à Cotonou, participe à des colloques, en organise également, stimule les chrétiens à s’engager dans la vie citoyenne et politique, prône une ouverture œcuménique et universelle aux autres religions, y compris aux religions coutumières, gère un site d’information qui rend compte de ses nombreuses activités ( lien)


Edith_Delos_donnant_sa_communication-fc207.jpgC'est par elle que CPCM a connu l'association des Amis de Marcel Légaut et l'association des Amis de Marcel Jousse. Elle a été à Cotonou à eux reprises : en décembre 2003, au colloque international de CPCM sur le thème Intériorité et Engagement (voir sa Postface au manifeste que le CPCM a publié à cette occasion,  lien), puis en février-mars 2007, aux manifestations marquant, au Togo et au Bénin, le 10e anniversaire du CPCM (photo jointe).

A la demande du CPCM, une messe a été dite en sa mémoire, le vendredi 20 mai, à la chapelle des Jésuites de Cotonou. Elle fut célébrée par le P. Yves Richard qui avait fait la connaissance d'Edith Delos en 2003 lors du premier séjour de celle-ci à Cotonou.


Bibliographie


 « Pages »; Jean Sulivan ; avant-propos de Jean Grosjean; introduction de Raymond Jean; textes choisis par Marie Botturi, Edith Delos et Marguerite Gentzbittel ; publié chez Gallimard en 1996, 215 p. ; diffusion en partenariat avec les éditions Hardcover
" Biographie de Jean Sulivan " sur le site de Jean Sulivan (lien)

Hommage à Edith Delos-Cranet

 

par Maria Antonietta La Barbera (Italie). Texte publié dans Quelques nouvelles n° 245, juin 2011 (bulletin de la mouvance des amis de Marcel Légaut)


"Certains êtres, une fois morts, se mettent  à vivre en nous d'une vie nouvelle". (J. Sulivan). Ce dernier 13 mai, Edith Delos-Clanet, présidente de l’association des Amis de Jean Sulivan, est passée sur l’autre rivage. Elle a vécu la maladie de ces deux dernières années avec la sobriété et la détermination qui la caractérisaient. La cérémonie religieuse a eu lieu le vendredi 20 à Paris dans sa paroisse, la chapelle Saint-Bernard de la gare Montparnasse, qui était aussi la paroisse de Jean Sulivan. Le père Charles Barrelier qui a présidé la prière a bien souligné que le miracle de l’eucharistie est celui de transformer ceux qui y participent en établissant des liens authentiquement fraternels entre eux. Edith nous réunit et chacun de nous la rend présente ; il n’y a rien d’elle qui soit visible, mais nous tous constituons son corps. Un des derniers désirs d’Edith a été exaucé : Qu’aucune fleur ne soit coupée pour moi. Et dans la chapelle, une seule plante très simple et toute blanchissante chantait pour elle, pendant que le père Charles soulignait le respect et l’amour d’Edith envers la nature et le cosmos.


De touchants témoignages ont été prononcés, qui ont souligné ses traits les plus significatifs : sa curiosité intellectuelle jamais satisfaite, sa rigueur et sa capacité professionnelle, sa passion pour les arts et l'écriture littéraire, son invention créatrice jamais disjointe de l'attention aux aspects concrets de toute œuvre, son obstination courageuse dans la réalisation des projets jugés convenables à l’Association des Amis de Jean Sulivan, dont les étapes et les nombreuses entreprises, dès sa constitution, portent toutes la trace de son infatigable Présidente.


EDITH DELOS = une vie pour sauver le poème. Un poème fait de personnes, pas seulement de mots. Edith n'a jamais publié de recueils poétiques, mais elle était une Femme-Poète, au sens large du mot. En véritable Artiste, elle a su reconnaître les personnes au-dedans. Par son regard discret, profond, prophétique, elle les a fait rencontrer, se re-connaître, comme fait un poète avec les mots, en suscitant des alliances surprenantes et en faisant jaillir une autre parole. 


"La graine qui tombe en terre lance autour d'elle un appel à l'espérance : voici la terre, l'eau, l'air, la lumière qui participent à la transfiguration. Elle se crée et s'unifie de toutes les oppositions.  Une grande âme : celle qui rassemble le plus vaste univers". (J. Sulivan). Merci, chère Edith.

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - dans relations extérieures
commenter cet article
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 12:45

gandhi_international.JPGUn message d'Ekta Parishad transmis par la section française du mouvement Gandhi International : en 2012, et particulièrement en octobre de cette année, une grande mobilisation internationale pour un développement écologique et solidaire


L'accaparement des ressources naturelles (la terre, l'eau, les semences, les forêts) par des investisseurs privés partout dans le monde menace les populations autochtones, privées de leurs moyens de vie et de subsistance. Par ailleurs, l'afflux sur les marchés du Sud de denrées agricoles produites dans les pays du Nord de manière intensive avec d'énormes moyens mécaniques et massivement subventionnées ruine l'agriculture vivrière respectueuse de l’homme et l’environnement et déstructure les économies locales.


En Inde, la marche non-violente Jan Satyagraha, qui sera organisée en 2012 par le mouvement indien Ekta Parishad, rassemblera 100 000 exclus, paysans sans terre, tribaux, Intouchables qui demandent simplement la possibilité de cultiver une parcelle de terre ou le droit de vivre dans leur forêt. Cette marche constituera un événement historique, la plus grande et la plus longue action nonviolente pour le droit à la terre jamais organisée. La reconnaissance du droit à la terre, le besoin urgent de remettre en question les paradigmes actuels de développement et l'élaboration d'une “économie non-violente” sont au coeur de la lutte contre la pauvreté en Inde. Ces problématiques sont aussi représentatives d'une réalité mondiale. Ekta Parishad et son leader Rajagopal P.V. forment actuellement 6 000 jeunes pour appeler à la mobilisation dans les villages de l’Inde et pour encadrer les marches. Celles-ci commenceront en octobre 2011 au sud de l’Inde et convergeront de Gwalior à Delhi en septembre-octobre 2012.

Contact : Altaï de St Albin, Ekta Parishad Bhopal, adresse électronique (lien


La mobilisation internationale organisée à cette occasion en 2012 portera sur le droit d'accès despeuples autochtones aux ressources naturelles (terre, eau, semences, forêt, etc.) et sur le droit à la souveraineté alimentaire. Elle sera une action déterminée pour le respect des droits humains, pour un autre système économique, pour un développement écologique et pour un nouveau mode de gouvernance de notre planète.


- En janvier 2012 : Europe : Rencontre « Un autre Davos »

- De mars à octobre : actions multiples au Népal, au Kenya, en Indonésie, au Brésil, en Colombie, aux Philippines, en Thaïlande, etc.

- En septembre et octobre 2012 : marches en Inde et en Europe

 

En France, une marche Le Croisic - Paris, via St Nazaire, Nantes, Angers, Le Mans, Versailles, arrivera sur le parvis du Trocadéro le 17 octobre 2012. Le 17 octobre 1987, 25 ans plus tôt, était inaugurée sur ce parvis, en présence de 100 000 personnes, une dalle qui proclame "Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré" ( lien)

Contact : Gilles Changeon, tél. 06 86 21 32 81, adresse électronique (lien


À l’initiative de la société de commerce équitable Alter Eco,


- En novembre 2011 (date exacte à définir), à Paris, une rencontre aura lieu autour de producteurs

français et des pays du Sud sur le thème « Quelles missions et problématiques des producteurs dans

le monde ? »

- En octobre 2012, des producteurs français de Charente Maritime marcheront en Inde avec des

producteurs indiens de riz basmati de la région du Kaddar, afin de montrer que les paysans pratiquant

un modèle de polyculture écologique rencontrent des problématiques similaires en différents endroits

du monde. Le documentaire qui sera réalisé à cette occasion sera présenté lors d’une conférence,

l’ensemble des actions étant relayé sur un site Internet dont la clé d’entrée sera l’économie nonviolente.

Partenaires des deux événements (liste non exhaustive et en cours de confirmation) : Gandhi International, Ekta Parishad, Fondation Frances Libertés, Club de Budapest, Clarins, Crédit Coopératif, ESCP Europe

(Ecole Supérieure de Commerce de Paris), Terra Eco, Nova, Mairie de Paris

Contact : Laurent Muratet, Alter Eco, laurent@altereco.com, tél. 01 47 42 23 53

Des actions à Montpellier-Toulouse-Carcassonne, sont également en projet.

Des repas solidaires simultanés dans plusieurs pays seront également organisés par l’association

The Meal en septembre 2012 (date exacte à l’étude), suite à un contact avec Rajagopal, fondateur

d’Ekta Parishad.


L’ambition est de soutenir les paysans d’ici et d'ailleurs, de plaider en faveur de l’autonomie alimentaire et du droit d’accès des populations autochtones aux ressources naturelles. Lieux inscrits à ce jour : Angers (France), Douala (Cameroun), Frères/Commune de Pétion-Ville (Haïti), Gaya (Bihar,Inde), Genève (Suisse), Jaisalmer (Rajasthan, Inde ). L’un des points forts est de relier simultanément les divers évènements par vidéo-conférences sur Internet ainsi que par une chaîne de télévision partenaire, avec l’objectif de souligner le caractère planétaire de l’enjeu de ce rendez-vous créatif. Contact : Michel Baumann, The Meal - 5a route de Sauverny - CH-1290 Versoix, Tél: +41 (0)79 459 18 02 www.the-meal.net - info@the-meal.net


La rencontre du 10 au 13 juin 2011 à St Antoine-l’Abbaye (Isère) organisée par Gandhi International et Ekta Europe sera principalement un temps de réflexion sur l’économie (« Entre satisfaction des besoins et avidité du toujours plus, une économie non-violente est-elle possible ? »), mais aussi, le dernier jour, un temps d’échange sur les projets de chaque organisation en 2011-2012. Puis, Les journées du 14 juin et du 15 juin 2011 matin, toujours à St Antoine-l’Abbaye, permettront à Gandhii International, Ekta Europe, The Meal, Alter Eco, Karma Ling et aux organisations qui le souhaitent de se concerter pour préparer les actions de 2011-2012. Contact : Christophe Grigri, gandhiji2012@gmail.com, +33 (0)4 86 31 69 17

 

Une conférence internationale sur “Le droit à la terre et aux ressources naturelles” aura lieu les 12 et 13 septembre 2011 au Centre International de Conférences de Genève (Suisse). Cette conférence est organisée par le réseau Ekta Europe et Ekta Parishad Inde et rassemblera, autour de Rajagopal P.V., une centaine de participants des mouvements sociaux sur le droit à la terre, des associations de solidarité internationale, des chercheurs, des économistes, des représentants gouvernementaux, des institutions internationales, des parlementaires et des journalistes. Les deux thèmes de la conférence seront le droit aux ressources naturelles pour un développement durable et la « Marche pour la justice – Jan Satyagraha 2012 ». Contact : Marie Bohner, + 33 (0)6 08 37 64 49 marie@organisehumanevents.com


Plusieurs sites Internet présentent cette mobilisation internationale : Ekta Parishad, Ekta Europe, Gandhi International, Jan Ouest, Ekta Genève, Ekta Canada, Ecobase 21, ABC Editions, etc. Vous pouvez consulter et signer en ligne la déclaration de solidarité avec la marche indienne sur le site www.gandhi2012.org , y consulter la liste des organisations et personnalités signataires.


Une série d'actions possibles vous est également proposée sur ce site : parrainage financier d'un

marcheur, lettre au 1er Ministre de l’Inde, empreintes de pieds sur des draps en solidarité avec les

marcheurs, contacts médiatiques et politiques, aide matérielle, etc.


Informez-nous de vos projets d’action en France et en Europe (type d’action, dates, lieux, téléphone et adresse courriel de la personne à contacter) : nous en ferons état sur notre site Internet et ceux de nos partenaires.

En français : Etienne Godinot, etienne.godinot@wanadoo.fr

En espagnol et en anglais : Christophe Grigri, gandhiji2012@gmail.com

 

L'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) soutient ces mobilisations et vous invite à y participer.

Repost 0
Published by Gandhi International - dans AFCU (pour un engagement écologique)
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 00:49

parvis_les_actes_lyon_2010_mai_2011.jpgLes Actes du Rassemblement de Lyon en novembre 2010, à l'initiative de la Fédération des réseaux du Parvis ont été publiés par cette fédération en hors série de sa revue et en partenariat avec les Editions Golias et Témoignage chrétien, au prix de 9 euros.

 

Présentation sur le site de Témoignage chrétien :

 

"Dieu dans les quêtes spirituelles de nos contemporains", "Spiritualité avec ou sans Dieu?" , "Pour aujourd'hui, quel Dieu?" , "Le christianisme et les fondements de la vie commune"... retrouvez dans les 70 pages de ce hors série de la Revue du Parvis, les interventions, les échanges et les questionnements issus du Rassemblement de Lyon qui a réuni plus de 500 personnes pendant trois jours au mois de novembre 2010. Avec les interventions de Lytta Basset, Gabriel Ringlet, Raphaël Picon, Denis Pelletier, Guillaume Gamblin, Luc Chatel ...  

Repost 0
Published by présentantion de Témoignage chrétien - dans PARVIS (France)
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 21:21

Ainsi en a décidé la vox populi des peuples latino-américains. Voir notre article dans les Actualités unitariennes (lien)


oscar-romero_icone.jpg

Repost 0
Published by Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens - dans AFCU (activités)
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 17:18

Organisées par La Fédération des réseaux du parvis, les Journées d’été : "Poulancre 2011" auront lieu du jeudi 14 juillet 2011 à 14h. au dimanche 17 juillet à 14h.Accueil : Association Culturelle de Boquen à Poulancre d’en bas St Mayeux (Côtes d’Armor, Bretagne).

 

Ces journées d’été ont pour but de favoriser la rencontre, les échanges… S’informer sur les problèmes posés dans une région… Réfléchir, créer, se détendre, méditer…Vous êtes invités en famille. La prise en charge des enfants sera organisée. Il y aura:

- des conférences, des tables rondes sur l’évolution de l’agriculture : quelle agriculture, quelle terre pour demain ?.C’est quoi un sol ? les engrais, les pesticides ? Les questions qui touchent l’humain…

 - Des ateliers créatifs, réflexifs…

 - Des randonnées, des visites de sites, d’exploitations…

 - Des soirées musicales, de poésie…

 - Un temps spirituel créatif.


 Chacun est invité à apporter un peu de terre de chez lui (dans un bocal…) pour que le mélange des terres devienne une terre créatrice de vie pour l’humain de demain.


Vous pouvez être hébergés à Poulancre, sur place ( 22 lits – chambres à 2 lits, 3 lits et « boxes »). Vous pouvez camper sur place. A Crampoisic distant de 4 km (58 lits : 7 chambres à 2 lits, 7 chambres à 3 lits, 1 chambre à 4 lits, 3 chambres à 6 lits, 1 chambre à 1 lit). Il y aura une navette. A proximité il y a des hôtels à St Gilles Vieux Marché (22520), à Mur de Bretagne (22530).

Repost 0
Published by Fédération des réseaux du parvis - dans PARVIS (France)
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 18:44

« Croyants en Liberté , pour une Eglise du dialogue », basé en Moselle, invite à son Forum de printemps lequel sera animé par Jean-Marie Kohler, chercheur en anthropologie culturelle et sociale Cette rencontre se déroulera le samedi 7 mai 2011 au Foyer Ste Constance, à Metz (16, Rue Gabriel Pierné) de 9 h à 17 h, sur le thème « Rendre l’évangile au monde ». Pour contact : Georges Heichelbech, adresse électronique ( lien). " Croyants en liberté " est membre de la Fédération des réseaux du Parvis (voir notre rubrique).

 

kohler_site.jpg

le site de Jean-Marie Kohler : Recherche plurielle, avec un parcours sociologique et des perspectives théologiques

 

« Rendre l’évangile au monde » par Jean-Marie Kohler ( lien)
 
Se libérer de la religion


C’est l’évangile qui est notre première passion. Et non pas l’Église en tant qu’institution socio-politique qui, trop souvent, se soucie plus de sa survie que de sa vocation à témoigner de l’évangile. Mais cela ne doit pas faire oublier que c’est malgré tout par l’Église que le message évangélique nous a été transmis, et il n’existe peut-être pas d’autres canaux pour continuer à le transmettre. Humaine et divine Église, entre Vendredi saint et Pâques... Dans les faits, l’évangile a été accaparé par les institutions ecclésiastiques. Elles ont voulu s’approprier cette source d’eau vive pour en contrôler le cours, se mesurant au souffle et au feu de l’Esprit pour les diriger. Pourquoi et comment une telle chose a-t-elle été osée, et avec quelles conséquences ? Institution sociale, l’Église s’est très tôt alliée aux puissants pour servir sa propre gloire sous couvert de la gloire de Dieu, et ce péché originel la poursuit. Pour rendre aujourd’hui l’évangile au monde, il faut le libérer de la religion qui l’a travesti. L’avenir de Dieu parmi les hommes ne se joue pas dans les sanctuaires et moyennant des rites, ni dans les facultés de théologie. Il se joue dans la splendeur et la boue du monde, dans la jubilation et la détresse des coeurs qui aiment et haïssent, dans l’enfantement, la mort et le désir d’infini. Et ce parmi toutes les nations, toutes les cultures et toutes les religions.


Pour une foi engagée


Mille fois trahies, les béatitudes et les paraboles n’ont jamais été oubliées. Dans le passé, une multitude de croyants se sont voués corps et âme, comme François d’Assise, à aimer et à servir leurs semblables et leur Dieu. Les temps modernes ont vu se lever Albert Schweitzer, Martin Luther King, Helder Camara, Oscar Romero, mère Teresa, l’abbé Pierre, soeur Emmanuelle, et d’innombrables inconnus passionnés d’évangile dans l’Église et hors d’elle. D’abord s’impose la lutte pour la justice et la paix. La marchandisation mondialisée des productions et des relations humaines menace à brève échéance l’existence de l’homme et celle de l’humanité. La tyrannie des plaisirs instaurée au profit du marché et les terribles frustrations qui s’en suivent sont mortels. Face à la cupidité, au mensonge et à la violence qu’engendre l’ultra-libéralisme, les bonnes volontés doivent partout se mobiliser d’urgence.


Toutes les religions prêchent la bienveillance et le respect de la création, mais le message d’amour apporté par Jésus peut apparaître comme le plus simple et le plus exigeant par sa radicalité et son universalité, comme le plus subversif. Dégagés du dogmatisme qui les rapetisse, les mystères de l’Incarnation et de la Trinité développés ultérieurement par le christianisme contribuent à leur manière à éclairer la voie qui mène l’homme vers Dieu.


Dans un cadre renouvelé


Si l’Église voyait avec les yeux du monde le spectacle qu’elle donne au lieu d’exiger que le monde la voie avec les yeux de la foi, elle en serait consternée. Prisonnière d’usages rituels et mondains obsolètes, péremptoire au plan doctrinal et dure dans ses jugements, ne conformant pas ses pratiques à ses enseignements, intéressée et liée par des alliances douteuses, gouvernée par une gérontocratie machiste attachée à un centralisme bureaucratique, etc.


La foi chrétienne n’est pas un savoir ou un legs cultuel qu’il suffirait de conserver et de reproduire, un « dépôt sacré » confié à un corps sacerdotal surplombant le monde. Son inculturation dans les réalités contemporaines est non seulement la première condition de son audibilité, mais la condition incontournable de sa crédibilité, de sa vérité aux yeux des hommes. La fidélité à la foi ne demeure qu’en se renouvelant.


Loin de se réduire aux structures et aux représentations qu’elle a héritées de l’histoire, l’Église n’existe pour les hommes et pour Dieu que là où se vit l’évangile. Sans doute lui faudra-t-il, pour renaître, emprunter des formes et des appellations inédites. Ce n’est pas la continuité apostolique et le droit canon, ni même quelque orthodoxie que ce soit, qui la constitue. C’est l’amour et le service des hommes auquel le Christ s’est identifié.

 

ajout du 3 juin 2011 : voir la version définitive de ce texte sur le site de l'auteur (lien)

Repost 0
Published by Jean-Marie Kohler - dans PARVIS (France)
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:40

parvis_revue_48_decembre_2010.jpeg

Repost 0
Published by Fédération des réseaux du Parvis - dans PARVIS (France)
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:28

En plus de sa revue trimestrielle, la Fédération des réseaux du Parvis publie également une "Lettre" qui se fait l'écho des activités de ses divers membres. Voici la dernière "Lettre", en date de février 2011 :

 

lettre_parvis_7_fevrier_2011.jpeg

Repost 0
Published by Fédération des réseaux du Parvis - dans PARVIS (France)
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 16:56

La Fédération des réseaux du Parvis, à laquelle participent les chrétiens unitariens, publie, avec le soutien de Temps Présent, une revue trimestrielle qui se fait l'écho des activités des associations membres et qui traite de sujets liés aux engagements temporels face aux grands enjeux du monde contemporain.

 

revue_parvis.jpeg

 

La revue trimestrielle (soit 4 numéros par an) + une "Lettre" se faisant l'écho des activités des associations membres = 20 euros (et 15 euros pour les petits budgets). L'abonnement est de 28 euros en y ajoutant le hors série annuel (il sera considéré de soutien si l'abonné verse plus de 28 euros). Indiquez si vous appartenez à une association de la Fédération.


Règlement à l'ordre de " Temps présent - Parvis ", 68 rue de Babylone, 75007 Paris. Banque de Neuflize OBC-IBAN FR76 3078 8001 0010 0067 1910 196 - BIC NSMBFRPPXXX. Par virement, veuillez prendre contact.

Repost 0
Published by Fédération des réseaux du Parvis - dans PARVIS (France)
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 15:26

ICUU_founders.jpegL'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU), ayant maintenant 15 ans d'existence, a tenu à marquer sa reconnaissance vis-à-vis de ses fondateurs et de ses premiers responsables, en leur remettant un trophée intitulé " ICUU Founders Vision Award ". Celui-ci leur sera remis à l'occasion de la rencontre nationale annuelle de leur pays respectif.


Les récompensés (soit une quinzaine) sont  :

 

au Canada : Herman Boerma et Ellen Campbell (leurs trophées leurs seront remis lors du Canadian Unitarian Council Annual Meetings à Toronto en mai 2011):
pour l'European Unitarian Universalists (EUU) : Gevene Hertz
en Allemagne : Wolfgang Jantz
en Inde : Carleywell Lyngdoh
aux Philippines : la révérende Rebecca Sienes
en Transylvanie (Roumanie) : les révérends Szabó Árpád (à titre posthume) et Kovács István
au Royaume Uni : Christine Hayhurst, et les révérends Cliff Reed et David Usher (leurs trophées leurs seront remis à la rencontre annuelle prévue à Swansea, en avril 2011)
aux Etats-Unis : les révérends John Buehrens, Polly Guild (à titre posthume), Jill McAllisterKenneth MacLean (les trophées seront remis lors de l'assemblée générale de l'Unitarian Universalist Association prévue à Charlotte en juin 2011).

Repost 0