Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 13:00

suite et fin

 

« Et moi, par la grandeur de ton amour, j’accède à ta maison » (Ps 5, 8), réciproquement « Ma demeure est la maison de Dieu en la longueur des jours » (Ps 23, 6) ; et la maison de Dieu n’est-elle pas l’univers et tout ce qui le compose ? « En Dieu, j’ai mon abri » (Ps 11, 1). « Que tes demeures sont désirables, .. Mon âme soupire et languit après de tes parvis ; mon cœur et ma chair crient de joie vers le Dieu vivant » (Ps 84, 3). « Heureux les habitants de ta maison, ils te louent sans cesse. Heureux les hommes dont la force est en toi, qui garde au cœur les montées (à Jérusalem) » (Ps 84, 6). « Un jour dans ton parvis en vaut mille, et j’ai choisi : le seuil de la maison de mon Dieu … » (Ps 84, 11).

Quel bonheur de te louer
Ô Dieu « qu’il est grand ton nom par toute la terre ! Au-dessus des cieux ta majesté, que chantent des lèvres d’enfants, de tout petits … A voir ton ciel, ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles, que tu fixas …Qu’il est grand ton nom par toute la terre ! » (Ps 8, 2-3, 10).  « Que nous criions de joie en ton salut, qu’en ton nom nous pavoisions » (Ps 20 , 6). « Rendez grâce à Dieu sur la harpe, jouez-lui sur la lyre à dix cordes ; chantez-lui un cantique nouveau, de tout votre art accompagnez l’ovation ! » (Ps 33, 2-3). « Mon cœur est prêt, Ô Dieu, mon cœur est prêt ; je veux chanter, je veux jouer pour toi ! … Eveille-toi, harpe, cithare, que j’éveille l’aurore … Je veux te louer chez les peuples, Seigneur, jouer pour toi dans les pays » (Ps 57, 8-10).

 

harpiste-valerie-milot.jpg

Valérie Milot, harpiste

 

par nos chants, nos danses et nos instruments de musique

« Meilleur est ton amour que la vie, mes lèvres diront ton éloge ; je veux te bénir en ma vie, à ton nom, élever les mains ; comme de graisse et de moelle se gorgera mon âme, lèvre jubilante, louange en ma bouche » (Ps 63, 4-6), « L’éloge est sur ma langue » (Ps 66, 17). « Jubilons en Dieu, dansons devant sa face » (Ps 68, 5). « Que les chantres marchent devant, les musiciens derrière, les jeunes filles au milieu, battant du tambourin. En chœurs, bénissez Dieu » (Ps 68, 26-27). « Joie en toi et réjouissance à tous ceux qui te cherchent ! Qu’ils redisent toujours : « Dieu est grand ! » ceux qui aiment ton salut ! » (Ps 70, 5). « Or moi, je te rendrai grâce sur la lyre, en ta vérité, mon Dieu, je jouerai pour toi sur la harpe …Que jubilent mes lèvres, quand je jouerai pour toi … » (Ps 71, 22 et 23). « Ouvrez le concert, frappez le tambourin, la douce harpe ainsi que la lyre ; sonnez du cor au mois nouveau, à la pleine lune, au jour de notre fête ! » (Ps 81, 3-4). « Chantez à Dieu un chant nouveau ! Chantez à Dieu, toute la terre ! Chantez à Dieu, bénissez son nom ! Proclamez jours après jour […] à tous les peuples ses merveilles !  Grand est Dieu et louable hautement» (Ps 96, 1-4). « Chantez à Dieu un chant nouveau car il a fait des merveilles […]. Tous les lointains de la terre ont vu son salut. Acclamez Dieu, toute la terre, éclatez en cris de joie ! […]. Chantez à Dieu sur la harpe, au son des instruments ; au son de la trompette et du cor acclamez à sa face royale » (Ps 98, 1). « Je veux chanter à Dieu tant que je vis ; je veux jouer pour mon Dieu tant que je dure. Puisse mon langage lui plaire, moi, j’ai ma joie en lui » (Ps 104, 33-34). « Serrez vos cortèges, rameaux en main, jusqu’aux cornes de l’autel. C’est toi mon Dieu, je te rends grâce, mon Dieu, je t’exalte […]. Rendez grâce à Dieu car il est bon, car éternel est son amour » (Ps 119, 27-29). « Alléluia ! Louez Dieu en son sanctuaire ; louez-le au firmament de sa puissance ; […] louez-le par l’éclat du cor, la harpe et la cithare, la danse et le tambour, les cordes et les flûtes, les cymbales sonores et triomphantes ; que tout ce qui respire loue Dieu ! Alléluia ! » (Ps 150, 1- et 3-6).

Comme dit le psalmiste « Je louerai le nom de Dieu par un cantique, je le magnifierai par l’action de grâces » (Ps 69, 31), « Ma bouche est remplie de ta louange, tout le jour, de ta splendeur » (Ps 71, 8). « Ô Dieu, tu m’as instruit dès ma jeunesse, jusqu’ici j’ai annoncé tes merveilles … tu nourriras mon grand age, tu viendras me consoler » (Ps 71, 17 et 21), « Toi qui enseigne à l’homme le savoir » (Ps 94, 10). « Béni soit Dieu à jamais ! Amen ! Amen ! » (Ps 89, 52). « Tu trône à jamais ; d’âge en âge mémoire de toi ! » (Ps 102, 13). « Bénis Dieu, mon âme, du fond de mon être, son saint nom ; bénis Dieu, mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits […]. Bénissez Dieu, tous ses anges, héros puissants, ouvriers de sa parole […]. Bénissez Dieu, toutes ses armées, serviteurs, ouvriers de son désir ; bénissez Dieu, toutes ses œuvres en tous lieux de son empire. Bénis Dieu, mon âme ! » (Ps 103, 1-2 et 20-22). « Du soleil levant au couchant, loué soit le nom de Dieu ! » (Ps 113, 3). « Que les fils des hommes l’exaltent dans l’assemblée du peuple, au conseil des anciens qu’ils le louent ! » (Ps 107, 31-32). « J’élèverai la coupe du salut en appelant le nom de Dieu [… ]. Je marcherai en présence de Dieu sur la terre des vivants » (Ps 116, 13).

« Rois de la terre, tous les peuples, princes, tous les juges de la terre, jeunes hommes, aussi les vierges, vieillards avec les enfants ! Qu’ils louent le nom de Dieu » (Ps 149, 13). Faites « les éloges de Dieu à pleine gorge » (Ps 149, 6). « Acclamez Dieu, toute la terre, servez Dieu dans l’allégresse, allez à lui avec des chants de joie ! […]. Allez à ses portiques en rendant grâce, entrez dans ses parvis avec des hymnes, rendez-lui grâce, bénissez son nom ! Oui, bon est Dieu, éternel est son amour, d’âge en âge sa fidélité » (Ps 100, 1-3 et 5).

fin

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans actions de grâce
commenter cet article

commentaires