Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 19:03

communication de Louis Piveteau, animateur d’Evangile et modernité 49, à la Semaine unitarienne de Nantes (1er-4 mai 2008), publiée dans les libres propos de la Correspondance unitarienne, n° 81, juillet 2008.

Les catholiques libéraux sont tout simplement des chrétiens en liberté pour d’autres visages d’Eglise. Je ne suis pas un théologien, mais mon expérience, depuis 13 ans au sein d’un groupe " Evangile et Modernité 49 ", me permet d’affirmer qu’il est urgent et indispensable de croire autrement, célébrer autrement, témoigner autrement

1 – Croire autrement. notre ami Yves Burdelot, lors de son passage à Angers, racontait au début de sa conférence qu’une amie qui venait de lire son livre
Devenir humain, lui avait avoué : " Ca répond à une question que je me posais depuis 25 ans. Comment, encore aujourd’hui, peut-on être intelligent et croyant ? " Et Yves , d’ajouter : " C’est la vraie question. Formuler sa Foi avec des notions d’aujourd’hui ".

C’est Teilhard de Chardin qui, à Noël 1933, déclarait : " 
Après 20 siècles, tant de perspectives se trouvent modifiées qu’il nous faut faire religieusement peau neuve. Les formules se sont rétrécies et durcies . Elles nous gênent et elles ont cessé de nous émouvoir. Pour continuer à vivre en chrétien, il nous faut muer ".

Les Réseaux des Parvis participent activement à cette remise en cause . Au hasard , voici quelques dossiers traités dans la revue " Parvis " : Plaidoyer pour l’intelligence, L’eucharistie, Spiritualités, Eglise plurielle, Croyances et convictions, Chemins de libération, Le péché originel.

2 – Célébrer autrement. Les communautés de base ont montré depuis longtemps le chemin. Pierre de Givenchy, prêtre à Orléans et animateur de " Chrétiens Autrement ", qui est groupe appartenant aux Réseaux des Parvis, pose ainsi 6 questions : 
 

  • célébrerons-nous une eucharistie un peu plus conviviale, un peu plus fraternelle ?
  • célébrerons-nous une eucharistie dans le langage actuel, dans notre culture moderne ? 
  • célébrerons-nous une eucharistie avec des gestes , des rites humains qui correspondent à nos vies ? 
  • célébrerons-nous ensemble, catholiques, protestants, une eucharistie, une cène, un repas du Seigneur ? 
  • célébrerons-nous une eucharistie en affirmant que " Tout chrétien est prêtre " ? (même les femmes !). 
  • célébrerons-nous l’eucharistie en pensant la présence réelle d’une autre manière qu’en enfermant Jésus-Christ dans un morceau de pain ?

ceci est une fiction humoristique : l'attitude machiste des disciples lors de la Cène vis-à-vis de Marie-Madeleine !

3- Témoigner autrement. Dans son livre, Lettre aux successeurs de Jean-Paul II
(Desclée de Brouwer),
Olivier Le Gendre affirme 5 certitudes :  

  • l’Eglise ne peut plus se présenter en habits de puissance et de gloire : elle scandaliserait ; il y a des attitudes, des positions, des habitudes qui ne sont tout simplement plus possibles ; 
  • que l’Eglise favorise les initiatives, les essais, les tentatives ; 
  • que les chrétiens ne s’enferment pas dans leurs certitudes ;  
  • qu’ils refusent le culte des chefs, et les révérences qui enferment ;  
  • qu’ils prennent le destin de leur Eglise dans leurs mains. Si la vie vient d’en-haut, des hiérarchies, elle sera artificielle. Annoncer le message de l’Evangile se fait à genoux, dans l’humilité et le service.
     

Partager cet article

Repost 0

commentaires