Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 11:18
Naissance d’une communauté unitarienne

L’Assemblée des chrétiens unitariens du Congo (ACUC) a été fondée en août 2004 au quartier Ouenzé au cœur de Brazzaville (et qui en est le 5ème arrondissement). L’initiative en revient à Alain Patrice Yengué, son président-fondateur, par ailleurs fonctionnaire à la Direction départementale des aires protégées du Ministère de l'économie forestière et de l'environnement. Un premier groupe s’est réuni autour de lui avec Jean-Louis Elénga, Siméon Okogna, Louis René Otondo, Justin Alphonse Ibara et Clarisse Peya.


Cette communauté s’est rapidement étoffée. Elle comptait à ses débuts une quinzaine de membres (enfants compris ), pour la plupart les membres des familles des co-fondateurs, certains voisins et amis, et maintenant (décembre 07) le double, soit une trentaine de personnes (toujours enfants compris). 

Elle a également élargie son assise géographique puisque des membres viennent d’autres quartiers, des quartiers voisins de Talangai et de Moungali, et quelques sympathisants qui habitent la banlieue nord de Brazzaville sur la route nationale n°2. L’ACUC ne dispose pas encore d'un lieu de culte, mais il célèbre un culte deux fois par mois, au domicile de l’un des fondateurs.


Par ailleurs, affecté à Ouesso en octobre 2006, en sa qualité de professeur de philosophie, Jean-Louis Elénga y a démarré un petit groupe d'une vingtaine de membres (avec enfants et sympathisants). Chef-lieu du département de la Sangha, aux confins de la Centrafrique et du Sud-Est camerounais, Ouesso est actuellement la première ville du Nord Congo et le 3ème pôle économique du pays grâce à l'importante activité industrielle du bois.


Des sympathisants d’autres religions


Pratiquant un christianisme libéral, non dogmatique, ouvert aux autres religions et sagesses, l’ACUC, au-delà de ses propres membres, s’est faite de nombreux sympathisants entre autres dans les milieux coutumiers, catholiques, baha'is et musulmans. Lors de leur premier culte, célébré le dimanche 29 mai 2005 et comprenant un partage du pain et du vin au nom de Jésus, un ami catholique, Thierry Maguessa Ebome, sociologue, tint une allocution qui fut publiée en juillet 05 dans le n° 45 du bulletin de la Correspondance unitarienne sous le titre : " Le christianisme unitarien, premières impressions d’un catholique congolais ". Lors du culte, cette allocution fut traduite en lingala, la langue autochtone de Brazzaville.


Depuis novembre 2005, l’ACUC entretient d’excellentes relations avec le mouvement post-coutumier Ayelessili qui prône le culte du Dieu créateur (voir une présentation de ce mouvement dans la rubrique ACUC). Rappelons qu’au Congo 42% d’habitants disent pratiquer la coutume. Nombre d’entre eux sont intéressés par le christianisme, mais se sentent rejetés par les Eglises qui exigent l’abandon de pratiques jugées sommairement comme " païennes ".


Relations avec l’ICUU


Lors de la fondation de son groupe, en août 2004, Patrice Alain Yengué adressa un courrier à l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU). L’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens lui répondit aussitôt en date du 16 août et assura depuis une correspondance régulière et l’envoi de documents.


En avril 2006, avec d’autres associations chrétiennes unitariennes, l’ACUC a été reconnue groupe émergent par l'ICUU. Les lundi et mardi 2-3 avril, elle reçut la visite de Gordon Oliver, président de cette instance et par ailleurs ancien maire de la ville du Cap en Afrique du Sud, dans le cadre d’un voyage en Afrique centrale (Ouganda, Kenya, Burundi et Congo), du 19 mars au 5 avril. Les Actualités unitariennes en ont rendu compte dans un message du vendredi 13 avril 07 (rubrique " en Afrique "). L’ACUC fut invitée à la rencontre internationale organisée par l’ICUU à Oberwesel, au mois de novembre, mais des difficultés de visa ne lui ont malheureusement pas permis d’être représentée. En février 2008, l’ACUC participera au séminaire de formation mis en place au Kenya par l’ICUU.


L’AFCU a établi avec la communauté naissante un accord de partenariat afin que celle-ci puisse utiliser les statuts de l’AFCU en attendant d’obtenir ses propres statuts auprès du Ministère de l’Intérieur de son pays (voir rubrique " Relations extérieures " du site de l’AFCU).

Partager cet article

Repost 0
Published by d'après informations données par l'ACUC - dans ACUC (Congo Brazzaville)
commenter cet article

commentaires