Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 11:12
les unitariens-universalistes


Au terme d’une ouverture de leurs assemblées à des non-croyants " humanistes " (agnostiques, athées) et à d’autres croyants libéraux (juifs, soufi, baha’is, bouddhistes, etc.), les congrégations unitariennes des Etats-Unis et l’Eglise universaliste d’Amérique ont fusionné en 1961 pour donner naissance à l’importante Unitarian Universalist Association (UUA).


Flaming-Chalice-1--re-version.pngLes deux dénominations sont en stricte égalité au sein de ce tandem et cela est symbolisé, dans l’emblème de l’UUA, par deux cercles qui s’entrecroisent. Le terme unitarien vient toutefois en premier puisque les congrégations unitariennes étaient beaucoup plus nombreuses. En français, cette égalité des deux termes est marquée par un trait d’union (SVP obligé !).


Les unitariens universalistes
(sans trait d’union)


L’European Unitarian Universalists (EUU) regroupe, depuis 1982, des communautés anglophones, composés en grande partie d’immigrés nord-américains auxquels se sont ajoutés des nationaux qui parlent l’anglais, à Paris (Unitarian Universalist Fellowship of Paris), à Genève (Geneva Unitarian Universalists), à Amsterdam (Netherlands Unitarian Universalist Fellowship), en Belgique (à Spaa), en Allemagne (principalement à Kaiserlautern) et au Danemark, etc. L’EUU est membre de l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) et en même temps membre de l’UUA américaine.

U---Europe--EUU--chalice.jpghttp://www.europeanuu.eu
http://uufp.info
http://www.nuuf.nl
http://www.genevauu.org


En réaction contre le passé chrétien des unitariens, une partie de cette mouvance a mis un " s " à " universalists ", ce qui rompe l’égalité des deux termes et change tout à fait le sens. D’une dénomination purement confessionnelle, l’unitarisme se voit qualifié par son orientation " universaliste ". On pourrait traduire par : les unitariens qui sont universalistes …


Allant dans le même sens, le calice des unitariens – dans le cas de l’EUU – se réduit à la seule bougie sur une carte d’Europe, le calice faisant lui aussi par " trop " chrétien.


Les universalistes et unitariens


Cette fois-ci l’innovation provient des Québécois. Ceux-ci, basés à l’Eglise unitarienne de Montréal, furent aidés financièrement par la Convention universaliste de New-York pour l’ouverture d’un site : le Mouvement universaliste au Québec (MUQ), rectifié peu après en Mouvement universaliste et unitarien au Québec.
http://www.uuqc.ca


L’inversion des termes, en dehors d’un contexte anecdotique qui peut le justifier en remerciement de l’aide reçue, correspond là aussi à une nette volonté de se détacher d’un christianisme honni pour son emprise catholique, dans un pays qui venait de faire sa révolution tranquille marquée entre autres par une très forte et soudaine déchristianisation. Le terme d’universaliste est ici préférée à celui d’unitarien qui, pour certains, fait encore trop chrétien. 


Attention ! au sein de la mouvance unitarienne contemporaine, ces réactions anti-chrétiennes sont plus le fait de personnes que d’organisations. Elles visent le christianisme " en général " et méconnaissent gravement le christianisme unitarien contemporain au nom d’un évolutionnisme bien naïf.


les unitariens et les universalistes


l’International Council of Unitarians and Universalists (ICCU), fut fondée en 1995 avec l’intention de réunir au niveau mondial les unitariens, les universalistes (précisément les missions en Asie de l’ex-Eglise universaliste) et les unitariens-universalistes. Inscrire ces trois composantes dans le titre du Conseil eut été manifestement trop lourd. On s’est donc contenté des deux principaux termes. Le " and " est ici très important puisque l’ICUU ne se réduit pas à sa seule composante unitarienne-universaliste même si celle-ci est importante.


C’est cette même expression que les Français ont adoptée pour leur instance nationale : le Conseil français des unitariens et universalistes (CUUF).


les unitariens / universalistes, les unitariens * universalistes


Ces signes algébriques entre les deux termes veulent suggérer des combinaisons multiples : unitariens, universalistes, unitariens-universalistes, universalistes unitariens.



Au-delà de ces énumérations, qui témoignent de la diversification de l’unitarisme mais qui peuvent paraître un peu ardues aux débutants, nous pourrions plus simplement parler de la mouvance de l’unitarisme contemporain

L’ICUU lui donne ses contours, sa transparence aussi car il ne s’agit en aucune façon d’une nébuleuse opaque (chaque communauté a une dénomination bien précise, des activités publiques, un site Internet, des adresses de contact). 

Le partage d’une théologie libérale, aux antipodes du dogmatisme et du sectarisme, fait que toutes ces communautés, tout en conservant leur entière identité et indépendance, établissent entre elles, sur la base du volontariat, des liens de fraternité et d’échanges (voir notre rubrique " ICUU ").

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le vocabulaire religieux
commenter cet article

commentaires