Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

Jean-Claude Barbier, membre permanent du conseil d'administration de l'AFCU, adresse

Archives

17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 11:55

Le révérend Dr. Charles E. Joy fut le commissaire à Lisbonne de l’Unitarian Service Committee (USC) que l’American Unitarian Association (AUA, fondée en 1825 à Boston) venait de mettre en place afin de participer à l’accueil des migrants, pour la plupart Juifs, en provenance de l’Europe submergée par le nazisme. 

Le révérend était connu dans les milieux médicaux pour ses écrits à propos de l’œuvre d’Albert Schweitzer, dans les milieux chrétiens comme auteur d’un ouvrage (la Harper’s Topical Concordance), enfin dans les milieux unitariens comme ancien président de l’AUA. Il fut choisi en 1940 pour diriger l’antenne de Lisbonne. Cette ville était alors le seul port d’embarquement possible pour les réfugiés. 

L’USC recevait des demandes d’aide de la part de scientifiques, d’artistes, d’écrivains et d’intellectuels qui étaient victimes du nazisme. Ceux-ci étaient souvent sans papier et Ch. E. Joy eut l’idée d’établir pour eux un document de voyage avec entête de son association afin de faciliter l’obtention des papiers officiels dont ils avaient besoin pour embarquer. D’autant plus que les Britanniques exerçaient alors une surveillance afin d’être sûrs qu’il n’y ait pas, parmi les embarqués, des personnes politiquement indésirables. Pour cela, un cachet était nécessaire. C’est donc précisément un cachet (en anglais : a seal) et non un logo pour en tête qu’il demanda à l’artiste Hans Deutsch. Dans un rapport adressé au siège central de Boston, en date du 31 janvier 1941, le révérend décrit le dessin qui deviendra plus tard célèbre parmi tous les unitariens.

Flaming-Chalice-1--re-version.pngDans l’immédiat, seule l’USC l’utilisa pour ses besoins. Ce n’est que 35 ans plus tard, que le " flaming chalice " fit son apparition sur un document officiel (1976-77 UUA Directory) de l’Unitarian Universalist Association (UUA) of Congregations, donc bien après la fondation de cette dernière en 1961 (par fusion entre les unitariens américains et les fidèles de l’Eglise universaliste, laquelle était une Eglise chrétienne). Finalement, ce n’est qu’au cours des 20 dernières années que les cultes unitariens ont commencé à pratiquer l’allumage de la flamme du calice.

L’UUA, résultant d’une fusion entre deux entités dont les dénominations confessionnelles se retrouvent à égalité dans l’intitulé de la nouvelle association, un double cercle symbolisent celles-ci.

Quant à l'USC, elle est devenue "unitarienne-universaliste" (UUSC) en 1961, lors de la fusion sus mentionnée. Voir son site : http://www.uusc.org/

Partager cet article

Repost 0

commentaires